•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« 30 en bas de 30 » : Jean-Luc Therrien, un jeune pianiste qui se démarque

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le jeune pianiste a étudié au Conservateur de musique de Trois-Rivières

Jean-Luc Therrien, pianiste

Photo : Marie Trudel

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Depuis quelques années, le jeune pianiste Jean-Luc Therrien participe aux plus grandes compétitions de piano du monde et il y excelle. Il a terminé parmi les meilleurs en Espagne, au Japon et en Italie.

Le jeune homme de 22 ans a étudié au Conservatoire de musique de Trois-Rivières. Il est maintenant rendu en Autriche.

Il vient de terminer une maîtrise à l’Université Mozarteum à Strasbourg. Il était le seul Canadien de ce programme qui regroupe des gens de divers pays.

Jean-Luc Therrien complète maintenant une post-maîtrise dans la même institution. Il a choisi l’Autriche parce qu’il voulait « baigner dans la culture germanique ». Il aime les compositeurs de ce coin du monde et a une passion pour les langues.

Le jeune pianiste s'exerce entre sept et huit heures par jour.

Depuis des années, Jean-Luc Therrien se produit en spectacle seul au piano ou en concerto avec des orchestres. Il souhaite maintenant développer la musique de chambre, que ce soit en duo ou en trio.

Jean-Luc Therrien sera de retour au Conservatoire de musique de Trois-Rivières en février prochain, non pas en tant qu’étudiant, mais en tant qu’invité. Il y donnera deux concerts.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !