•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des entreprises misent sur le Cyberlundi pour se faire connaître

Boîte que le propriétaire s'apprête à envoyer par la poste à un client le jour du Cyberlundi.

Boutique de linge pour homme en ligne, WayOutfitters, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plusieurs boutiques de la Mauricie ont offert de grands rabais en cette journée d'achats en ligne surnommée le Cyberlundi. Pour ces entreprises, c'est une occasion en or d'attirer de nouveaux clients.

La styliste Joelle Désaulnier (Nouvelle fenêtre), copropriétaire d’une boutique qui porte son nom, a été très présente sur Internet ces derniers jours pour mousser les ventes de ses vêtements et accessoires. Lundi, tout le monde était d’ailleurs très occupé dans l’atelier, à Trois-Rivières.

Atelier de coutureAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La copropriétaire et styliste Joelle Désaulniers, à Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Elle affirme qu’en offrant de grandes réductions de prix, les gens qui ne connaissent pas sa boutique ont plus tendance à oser acheter ses vêtements pour la première fois. « Ça nous fait connaître », dit-elle.

Accessoires et vêtements achetés en ligneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Boîtes de la boutique de Joelle Désaulniers, à Trois-Rivières, prêtes à être expédiées en ce Cyberlundi.

Photo : Radio-Canada

Le copropriétaire de la boutique de vêtements pour hommes en ligne WayOutfitters à Trois-Rivières, Francis Desrochers, affirme que le Cyberlundi est l’une des cinq journées les plus occupées de l’année pour son entreprise.

« Ce n’est pas une journée payante, loin de là, mais ce n’est pas une journée perdante, il faut le voir comme une occasion de visibilité. »

— Une citation de  Francis Desrochers, copropriétaire de WayOutfitters

Francis Desrochers affirme que ça vaut la peine de déployer des efforts. « On embarque dans la mode de faire une vente dans l’espoir que les clients qui ont acheté durant le Cyberlundi reviennent un peu plus tard acheter des articles à prix plus régulier », résume-t-il.

Atelier de vente de vêtements pour hommes en ligne, à Trois-RivièresAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le copropriétaire de WayOutfitters à Trois-Rivières, Francis Desrochers

Photo : Radio-Canada

Avec les informations d'Anne-Andrée Daneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !