•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surdoses d'opioïdes : la N.-É. dresse ses priorités

Le ministre de la Santé, Leo Glavine, et le médecin-hygiéniste en chef de la province, le Dr Robert Strang, rencontreront leur groupe de travail sur les surdoses d'opioïdes lundi.

Le ministre de la Santé, Leo Glavine, et le médecin-hygiéniste en chef de la province, le Dr Robert Strang, rencontreront leur groupe de travail sur les surdoses d'opioïdes lundi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les efforts pour prévenir une vague de surdoses d'opioïdes en Nouvelle-Écosse se concentrent sur l'accessibilité à la naloxone, un antidote capable d'inverser les effets du Fentanyl, et aux sites de consommation de drogue supervisés.

Le médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le Dr Robert Strang, et le ministre provincial de la Santé, Leo Glavine, soulignent à nouveau l'importance d'agir après avoir participé au sommet national sur les opioïdes.

« Nous avons le luxe, en Nouvelle-Écosse, d'avoir du temps pour réagir et d'apprendre des autres provinces comment bien faire les choses », a dit le Dr Robert Strang.

La crise est beaucoup plus grave en Colombie-Britannique, en Alberta et Ontario qu'elle ne l'est encore ici. Durant la fin de semaine, les autorités de la Colombie-Britannique ont reçu plus de 90 appels pour des surdoses. De ce nombre, 13 sont morts.

« Ça montre l'ampleur de la crise. Nous devons être préparés à faire face à une crise similaire », dit-il. Cette menace doit être traitée en deux étapes : « Il faut d'abord s'attaquer au problème de surdoses et ensuite au problème que représente la prescription d'opioïdes. »

Nous devons aider les consommateurs de drogue. Nous devons les garder en vie pendant que nous travaillons sur une solution à long terme au niveau des traitements.

Une citation de Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse

Le ministre et le médecin-hygiéniste en chef rencontreront leur groupe de travail lundi pour dresser un constat de la conférence nationale. Il sera question de nouvelles actions à court terme nécessitant des investissements. Ces actions pourraient être mises en place d'ici la fin janvier, selon le ministre de la Santé, Leo Glavine.

« Ça ne veut pas dire qu'il n'y a rien qui est fait en ce moment », a-t-il précisé. Des discussions entre le gouvernement et la police d'Halifax sont notamment en cours pour équiper les agents de trousses de naloxone.

Entre les mois de janvier et d'août, il y a eu 49 décès liés à une surdose d'opioïdes en Nouvelle-Écosse. Le Dr Robert Strang avait auparavant indiqué qu'il y en avait eu 70, mais c'était une erreur.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.