•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La député néo-démocrate de Saskatoon-Ouest veut bannir l'amiante

Sheri Benson et Larry Hubich lors d'une conférence de presse à Saskatoon.
La députée de Saskatoon-Ouest Sheri Benson et le président de la Fédération des travailleurs de la Saskatchewan Larry Hubich Photo: Radio-Canada / Pascale Bouchard
Radio-Canada

La députée saskatchewanaise du Nouveau Parti démocratique (NPD) du Canada veut mettre fin à la production et à l'utilisation des produits associés à l'amiante, et ce, partout au pays. Sheri Benson, qui est aussi porte-parole en matière de travail au sein du NPD, a présenté son projet de loi lors d'une conférence de presse lundi matin à Saskatoon.

Le projet de loi C-321 consiste à modifier la Loi canadienne sur la protection de l’environnement pour bannir l’utilisation de l’amiante au pays. Cette loi viendrait interdire la fabrication, l’utilisation, la vente et l’importation des substances associées à l’amiante. Le projet de loi a été déposé à Ottawa la semaine dernière.

Avec celui-ci, Sheri Benson souhaite pousser le gouvernement fédéral à agir. En mai dernier, le premier ministre Justin Trudeau s’est exprimé favorablement concernant l’interdiction de l’amiante au pays.

La députée fédérale a profité de la conférence de presse pour rappeler que, chaque année, 2000 personnes meurent de maladies causées par l’exposition à l’amiante au Canada.

Ce projet de loi a aussi un caractère personnel pour Sheri Benson. Cette dernière était une amie de longue date d'un des cofondateurs de la Saskatchewan Asbestos Disease Awareness Organization, une association qui milite pour faire diminuer les maladies associées à l'amiante en Saskatchewan.

Howard Willems est mort en 2012 d’un cancer associé à l’amiante. Avant de mourir, M. Willems a pressé le gouvernement de la Saskatchewan de créer un registre des édifices publics renfermant de l'amiante.

Différentes organisations fédérales et provinciales ont appuyé le projet de loi de la députée fédérale de Saskatoon-Ouest, dont le Congrès du travail du Canada ainsi que la Fédération des travailleurs de la Saskatchewan.

L’amiante est notamment associé au cancer du poumon, selon Santé Canada. L’Organisation mondiale de la santé recommande de remplacer l’amiante par des produits similaires plus sécuritaires.

Un nouveau guide en Saskatchewan

La semaine dernière, la Commission des accidents du travail de la Saskatchewan et le ministère des Relations de travail et de la Sécurité en milieu de travail ont publié un nouveau guide (Nouvelle fenêtre) (en anglais) concernant l’amiante dans les immeubles. Ce guide a été élaboré pour répondre aux besoins des travailleurs de la construction qui peuvent être exposés aux minéraux associés à l’amiante.

Avec les informations de Pascale Bouchard

Saskatchewan

Santé publique