•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chauffeur d’autobus laisse une fille de 5 ans seule dans le froid

La petite Chloe a été laissée au mauvais endroit à son retour de l'école le 17 novembre 2016.
La petite Chloe a été laissée au mauvais endroit à son retour de l'école le 17 novembre 2016. Photo: Famille Ruffell
Radio-Canada

Des parents d'une fillette de 5 ans de Spruce Grove, en Alberta, à environ 34 kilomètres d'Edmonton, sont furieux après qu'un chauffeur d'autobus eut débarqué la petite au mauvais endroit à son retour de la maternelle le 17 novembre dernier. Ils soutiennent que leur enfant est restée 20 minutes, seule, alors qu'il faisait -3 degrés Celsius à l'extérieur.

Selon eux, le chauffeur a laissé la fillette à leur maison plutôt qu’à la garderie où elle va habituellement après l’école. Depuis le début de l’année scolaire, Chloe Ruffell se rend deux fois par semaine à l’école Broxton Park, ce qui fait croire à son père que le chauffeur devrait la connaître et savoir où elle doit descendre. L’enfant porte aussi une carte autour de son cou indiquant l’endroit où elle doit débarquer.

Andy Ruffell raconte que sa fille a protesté quand le chauffeur lui a dit de sortir en soulignant qu’il ne s’agissait pas de son point d’arrêt. La petite est finalement descendue, mais personne ne se trouvait à la maison. « Je ne peux pas croire que quelqu’un manque de jugement ainsi », lance le père. « Surtout quelqu’un qui est responsable du bien-être d’un groupe d’enfants », poursuit-il.

Chloe a finalement approché une femme qui se rendait de sa maison à sa voiture. Cette dernière l’a déposée à la garderie en suivant les indications de la petite, qui, au grand étonnement de ses parents, connaissait le chemin.

Une expérience traumatisante, disent les parents

Comme la petite Chloe tardait à arriver, la propriétaire de la garderie a avisé sa mère, Amber. Cette dernière a à ce moment contacté le service d’autobus Parkland County Transportation, qui s’est voulu rassurant en soutenant que le chauffeur verrait à ce que la fillette soit déposée au bon endroit.

Chloe est finalement arrivée à la garderie, avec l’aide de la bonne samaritaine. « Quand Amber a vu Chloe, elle pensait qu’elle avait été battue tellement son visage était rouge, et en larme », raconte le père. « Elle était complètement traumatisée, seule, pour 20 minutes. C’est un enfant qu’on ne laisse pas marcher dans un stationnement sans qu’elle nous tienne par la main », ajoute-t-il.

Le conseil scolaire Parkland enquête et dit prendre l’affaire très au sérieux. « Dans un cas comme celui-ci, une enquête impliquerait de parler face à face avec les parents, le chauffeur et les autres chauffeurs impliqués », a indiqué un porte-parole du conseil scolaire, Jody Weidman.

Andy Ruffell devait rencontrer vendredi le directeur des services de transport du conseil scolaire.

Éducation

Justice et faits divers