•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pourquoi rediffuser le reportage d'Enquête?

Michel Cormier

Michel Cormier

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Radio-Canada rediffusera ce soir à l'émission Enquête le reportage qui a mené à l'investigation sur les abus policiers dont se disent victimes certaines femmes autochtones de Val-d'Or, en Abitibi.

Ce reportage, produit par Josée Dupuis et Emmanuel Marchand et diffusé en octobre 2015, a amené le gouvernement du Québec à déclencher une enquête sous la direction du Service de police de la Ville de Montréal. Elle visait à établir si des policiers avaient commis des actes criminels envers ces femmes autochtones.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales, le DPCP, sur la foi de cette enquête, en serait venu à la conclusion qu'aucune accusation criminelle ne serait portée à l'endroit de six policiers mis en cause par la SQ avant la diffusion de notre reportage en octobre 2015. Nous saurons vendredi si tel est le cas, quand le DPCP se rendra à Val-d'Or expliquer sa décision.

L'observatrice indépendante nommée par le gouvernement québécois pour vérifier l'enquête, l'avocate Fannie Lafontaine, a conclu que les enquêteurs du SPVM ont fait un travail sans reproche. Elle a cependant déclaré qu'il existe un racisme systémique à l'endroit de ces femmes et a recommandé le développement de meilleurs mécanismes de dialogue entre les corps policiers et les populations autochtones.

Le reportage d'Enquête allait au-delà des allégations d'abus sexuels soulevées par les femmes autochtones. Il évoquait leurs difficiles rapports avec la police et la situation sociale déplorable dans laquelle elles se trouvent. Nous nous étions d'ailleurs rendus à Val-d'Or dans l'espoir de mieux comprendre les raisons de la disparition d'une femme autochtone, Cindy Ruperthouse. Dans le cadre de cette recherche et sans que nous les sollicitions, des femmes autochtones nous ont d'abondance raconté le mépris et l'indifférence dont elles étaient l'objet. C'est la même réalité qui a déclenché la commission d'enquête fédérale sur la disparition de plus de 1000 femmes autochtones dans l'ensemble du Canada.

Nous espérons que sa rediffusion permettra au public de mieux apprécier le contexte dans lequel ces femmes ont osé briser le silence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !