•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations à Windsor : les municipalités doivent s’adapter aux changements climatiques

De fortes précipitations ont causé des inondations dans les rues de Windsor

Une rue de Windsor inondée

Photo : Radio-Canada / STACEY JANZER

Radio-Canada

L'Autorité de conservation de Windsor-Essex (ERCA) appelle les municipalités de la région à travailler ensemble pour s'adapter aux changements climatiques

Dans un rapport évaluant les causes et les impacts des inondations majeures qui ont frappé la région de Windsor-Essex le 29 septembre dernier, l’organisme public critique la désuétude de certains critères municipaux régissant le développement et la protection des infrastructures.

L’ERCA souhaite surtout que les Villes ne se fondent plus sur des données climatiques historiques pour établir de tels critères alors que les changements climatiques sont en cours.

Elle souligne que quasiment toutes les municipalités de la région ont connu des épisodes d’inondations significatifs depuis 2010.

L’Autorité de conservation demande donc aux municipalités de se rallier dans l’élaboration d’une stratégie régionale d’adaptation aux changements climatiques.

Tim Byrne, directeur des services de gestion du bassin hydrographique pour l’ERCA, affirme avoir reçu des réponses plus que satisfaisantes de la part des administrations concernées.

Des gens vont souffrir, les infrastructures seront endommagées, les compagnies d’assurances devront verser plus d’argent, ce qui aura un impact sur la prime des couvertures... on ne peut simplement attendre que tout ça se produise, il faut planifier.

Tim Byrne

Une nouvelle réalité climatique

Renaud Gignac est analyste principal pour la firme Transitio. Selon lui, la hausse des événements météorologiques extrêmes est une nouvelle réalité indissociable des changements climatiques.

On parle de 28 milliards de dollars en dommages liés aux catastrophes naturelles dans le monde en 2015… des données qui vont continuer d’augmenter. C’est une tendance qui est bien documentée, il faut réagir.

Renaud Gignac, analyste principal, Transitio

Renaud Gignac souligne que les précipitations annuelles augmentent, mais leur intensité également, c’est-à-dire que les jours les plus pluvieux de l’année… sont de plus en plus pluvieux.

Il pourrait ainsi tomber entre 20 % et 70 % plus de pluie lors des journées les plus pluvieuses annuellement d’ici la fin du siècle, en comparaison à il y a 20 ans.


Selon Renaud Gignac, des « mesures énergiques » doivent être mises en place pour que les infrastructures publiques « soient capables d’absorber les quantités accrues de précipitations déversées dans les systèmes de gestion des eaux pluviales ».

Windsor

Environnement