Dans une logique d’opposition peut-être, les Canadiens français se sont approprié le porc importé de France, tandis que les Anglais consommaient de l’agneau.

Sortant du carême, il était de mise de fêter Pâques avec la meilleure partie de ce porc, à savoir le jambon. Le sirop n’étant pas très loin, il allait de soi d’y en verser un peu, et certains l’embellissent de tranches d’ananas.

Cette coutume a perduré dans de nombreuses familles qui, chaque année, dégustent religieusement un jambon de Pâques.

Préparation

    1. Déposez le jambon et les oignons dans une cocotte allant au four. Couvrez d’eau froide. Portez à ébullition et laissez frémir 30 minutes. Égouttez (jetez l’eau), dégraissez légèrement et à l’aide d’un couteau, quadrillez la couche de gras. Réservez.

    2. Dans la même cocotte, versez le sirop d’érable et réduisez jusqu’à un début de caramélisation. Ajoutez le bouillon, la moutarde et le clou de girofle. Remettez le jambon dans la cocotte et poivrez.

    3. Couvrez et enfournez à 180 °C (350 °F) 1 h 30. Retirez le couvercle et poursuivez la cuisson encore 1 h 30. Arrosez régulièrement le jambon avec le jus de cuisson.

    4. En fin de cuisson, si le jus manque de consistance, retirez le jambon et réduisez le jus sur le feu.

    5. Tranchez le jambon et servez-le avec le jus à l’érable, accompagné d’un gratin de pommes de terre et de légumes racines de saison.

Nos outils

Photo : Radio-Canada

Vous aimerez aussi

  • Riz parfait

    45 min

    par  Rosalie Lessard

    L'image est en cours de chargement...

  • Sauce amatriciana

    45 min

    de l'ITHQ

    L'image est en cours de chargement...

  • Sauce au cidre de pomme

    30 min

    de l'ITHQ

    L'image est en cours de chargement...