Vous naviguez sur le site Mordu

Si le secret est dans la sauce, son onctuosité naît souvent de l’alliance entre ces 2 ingrédients de base : le beurre et la farine.

Préparation

    1. Dans une casserole chauffée à feu moyen, faites fondre le beurre complètement sans coloration.

    2. Hors du feu, incorporez la farine et mélangez-la au beurre à l’aide d’un fouet. Remettez la casserole sur le feu et faites cuire le roux quelques minutes (environ 5 minutes) en fouettant constamment jusqu’à ce que le mélange blanchisse légèrement.

    3. Retirez la casserole du feu. Votre roux est maintenant prêt à l’emploi!

Notes de fin

Cette quantité de roux (1 L) permet d’épaissir 1 L de liquide.

Le roux est donc un mélange cuit de beurre et de farine en proportion égale que l’on utilise pour épaissir un liquide. C’est une technique de base bien simple qui sert à la confection de grands classiques de la cuisine. Selon le degré de cuisson de la farine, le roux sera blond, blanc ou brun et développera des notes aromatiques spécifiques. Le roux blond est principalement utilisé pour lier des veloutés, le roux blanc entre dans la préparation des sauces blanches, plus particulièrement de la béchamel, et le brun épaissit les sauces brunes.

Conseils de pro

Feu doux

La cuisson du roux doit impérativement se faire sur un feu doux, sans quoi la farine chauffée trop fortement perd ses propriétés épaississantes. On doit aussi le cuire pendant plusieurs minutes afin d’éliminer le goût farineux qu’il pourrait transmettre à la préparation en cours. À partir de ces deux principes de base, on peut ajouter un liquide au choix (lait, eau, bouillon) et réussir notre liaison.

Une fois que le roux et le liquide ont formé ladite sauce, elle ne doit pas bouillir : la sauce obtient son maximum de viscosité autour de 80-95 °C (176-203 °F). Chauffée au-delà de cette température, elle se liquéfie un peu.

De la magie?

Comment la magie opère-t-elle? On pourrait simplement dire que l’amidon contenu dans la farine, une fois chauffé dans le beurre, interagit avec le liquide ajouté. Autour de 65 degrés, le liquide pénètre plus facilement certaines molécules de la farine, elles se gonflent alors et se transforment en un gel qui alourdit la préparation, ce qui la rend donc plus épaisse.

La bonne texture

Les sauces obtenues à partir d’un roux ont tendance à épaissir en refroidissant, alors selon la consistance désirée lors du service, assurez-vous de ne pas faire une sauce trop épaisse. Si tel est le cas, vous pouvez ajouter un peu de liquide et fouetter vigoureusement la préparation, cela défait les liens créés par le roux.

Nos outils

Photo : iStock / Igor Ploskin
Évaluer cette recette

Vous aimerez aussi

  • Recette

    Mijoté de poulet et sauce aux arachides

    55 min

    par  Jérémie Jean-Baptiste

    Une recette de mijoté de poulet et sauce aux arachides - Jérémie Jean-Baptiste
  • Recette

    Rôti de dindon aux canneberges

    1 h 50 min

    par  Marc-André Royal

    Une recette de rôti de dindon aux canneberges - studio kay
    1 minute 13 secondes
  • Recette

    Ragoût de pattes de cochon

    3 h 50 min

    par  Vincent Dion-Lavallée

    Recette de ragoût de pattes de cochon - Zone 3 / Rosalie-Anne Lavoie Bolduc
  • Recette

    Dinde rôtie et sa farce

    3 h 35 min

    de l'ITHQ

    Une recette de dinde rôtie et sa farce - studio kay