L’omelette est un plat qui, bien que sommaire en matière d’ingrédients, requiert une bonne dose de savoir-faire lors de la cuisson.

En France, les chefs sont catégoriques : du beurre, de l’huile, trois œufs, du sel, du poivre et un peu de ciboulette sont les seuls ingrédients dont vous avez besoin pour réaliser ce pilier de la cuisine. L’omelette fait partie de ces bases qui ouvrent la porte à toutes sortes de recettes, avec ses garnitures et ses variantes à l’infini. Mais attention! N’allez pas croire que l’omelette est facile à faire pour autant. Plusieurs conditions sont essentielles à sa réussite, et si elles ne sont pas respectées, vous risquez de manger des œufs brouillés.

Préparation

  • Pour la préparation de l'omelette

    1. Cassez les œufs dans un cul de poule et fouettez-les avec une fourchette jusqu’à ce que les jaunes et les blancs soient mélangés uniformément.

    2. Ajoutez le sel et le poivre.

  • Pour la cuisson de l'omelette

    1. C’est ici que tout se joue. Faites chauffer votre poêle à feu doux, puis ajoutez le beurre et l’huile.

    2. Une fois que le beurre est coloré, versez le mélange d’œufs d’un seul coup dans la poêle et augmentez le feu à moyen.

    3. À l’aide d’une spatule, ramenez les œufs cuits vers le centre et répartissez uniformément les œufs non cuits dans la poêle.

    4. Continuez la cuisson jusqu’à ce que votre omelette ait la consistance désirée (voir NOTES).

    5. Retirez la poêle du feu et penchez la poêle afin d’utiliser l’angle pour plier plus facilement votre omelette en deux.

    6. Servez l’omelette dans une assiette.

Conseils de pros

Outils parfaits, texture parfaite.

Pour préparer une omelette comme les chefs, la première étape est de vous assurer que votre mélange a la consistance idéale. Lors du choix de vos outils, laissez le fouet de côté et munissez-vous plutôt d’une fourchette pour battre vos œufs. Celle-ci permet de garder intacte l’albumine, cette protéine que l’on trouve dans le blanc d’œuf et qui permet d’uniformiser votre mélange.

Pour obtenir une omelette moelleuse, il faut battre vigoureusement les œufs jusqu’à ce que les jaunes et les blancs aient fusionné et que le tout soit mousseux. Si la texture vous importe peu, un battage modéré suffit.

Gardez bien ceci en tête : plus vous battez vos œufs, plus le mélange sera liquide et moins l'omelette sera moelleuse.

La cuisson

La deuxième étape cruciale pour assurer la réussite totale de votre omelette est la cuisson. Les puristes vous le diront : une omelette se cuit sur la cuisinière, dans une poêle « à omelette ». Il est aussi possible de la cuire au four, mais sa texture finale sera plus sèche.

Votre poêle ne doit être ni trop petite ni trop grande. Elle doit également être à la température parfaite. Faites-la chauffer à feu doux, puis augmentez la chaleur progressivement afin de ne pas saisir vos œufs.

Une fois ces éléments maîtrisés, il suffit de s’exercer un peu pour retourner votre omelette comme les pros.

Si vous désirez explorer des variantes d’omelette avec des truffes ou des légumes, faites cuire vos aliments avant de les ajouter à votre mélange.

Notes de fin

Tout comme la viande, le degré de cuisson d’une omelette peut varier selon vos préférences.

Baveuse : le dessous d’une omelette baveuse est cuit, mais le dessus est encore un peu humide.

Moelleuse : sans être humide, une omelette moelleuse est néanmoins tendre et délicate. Il suffit de fouetter les œufs plus vigoureusement et plus longtemps afin de permettre à l’air d’entrer dans le mélange. L’omelette moelleuse doit cuire un peu plus longtemps que l’omelette baveuse.

Nos outils

Photo : iStock

Vous aimerez aussi