Relish

L'image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada

Relish

Dans la trilogie des condiments à hot dogs, la relish est souvent la grande oubliée. Pourtant, ce condiment vert mérite tout à fait sa place aux côtés des populaires ketchup et moutarde.

Mais qu’est-ce qui définit une relish? C’est, historiquement, une manière de conserver les légumes et les fruits en les faisant mariner dans un mélange de vinaigre, d’épices, de sel et de sucre. On peut y distinguer les morceaux de légumes et de fruits.

Cependant, la recette diffère selon l’endroit où vous vous trouvez dans le monde. En Amérique du Nord, la relish est une préparation de concombres marinés, coupés en fines rondelles ou hachés. Il y a toutefois des condiments qui se qualifient de relish aux quatre coins de la planète : les Balkans ont leurs préparations à base d’aubergine; l’Afrique du Sud a sa chakalaka faite de tomates, de fèves et d’oignons; et l’Angleterre a son piccalilli, l’inspiration derrière la relish verte américaine.

L’origine du piccalilli est intéressante : il s’agit d’une interprétation britannique des légumes marinés indiens, assaisonnés de safran et de moutarde, et comprenant du chou-fleur, des concombres et des oignons. Cette adaptation du chutney a ensuite atteint les États-Unis, où elle est devenue le condiment vert connu aujourd’hui par le biais du Midwest américain, qui l’a adoptée. Et le Québec aussi!

En bouche

Une relish, c’est d’abord une bombe de saveurs : les nombreuses épices utilisées dans sa préparation se mêlent au vinaigre, qui est adouci par le sucre et rehaussé par le sel.

Se cuisine

Assez acide, ce condiment se sert en accompagnement. La relish se mélange aussi à la mayonnaise pour faire une sauce style tartare.

Se conserve

La relish, par définition, est une méthode de conservation. Ce condiment se conserve donc très longtemps au réfrigérateur, et lorsqu’il est bien canné et stérilisé, il peut se garder pendant des mois, voire des années, dans le garde-manger.

Ses alliés

La relish accompagne souvent les viandes, les fromages et les sandwichs.

Photo : Radio-Canada