L'image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada

Le kéfir de Caucase, l’aïrag de Mongolie, le curd indien... Les préparations à base de lait fermenté avec des bactéries lactiques existent déjà depuis belle lurette et dans de multiples cultures. Permettant de conserver le lait plus longtemps, ces boissons sont l’ancêtre des yogourts qu’on consomme aujourd’hui. Leur naissance remonte à la domestication des mammifères, plus particulièrement celle des ânesses et des juments. Au Canada, le yogourt commercialisé est majoritairement fait à base de lait de vache. D’abord pasteurisé, il est ensuite fermenté puis incubé pour permettre aux bactéries d’épaissir le tout.

Le Québec est responsable de 75 à 80 % de la production canadienne de yogourt. En épicerie, on trouve un nombre impressionnant de variétés : les brassés, qui ont une consistance plus liquide que les fermes; les liquides, que l’on peut boire; les yogourts aromatisés aux fruits et à différentes saveurs; les fermes comme le yogourt grec et celui de type Balkan. C’est sans oublier l’offre de produits avec des probiotiques ou des prébiotiques, et les variétés légères (avec un pourcentage de gras moins élevé). Avec une baisse de consommation généralisée des produits laitiers, les yogourts à base de noix (comme le cajou) ou de boissons végétales comme le lait de coco, d’amande ou de soya sont de plus en plus populaires.

En bouche

Crémeux et onctueux, le yogourt nature possède une saveur acidulée.

Se cuisine

Le yogourt se consomme tel quel au déjeuner, comme collation ou comme dessert. On y ajoute parfois des fruits, des noix et des céréales. En cuisine, il est utilisé pour préparer des sauces crémeuses, il s’ajoute aux potages ou il s’incorpore aux pâtisseries (bonjour la pâte moelleuse!). Le yogourt est également un bon substitut pour remplacer la crème sure, plus grasse, dans certaines recettes.

Astuce culinaire : puisque la consistance du yogourt est déjà fragilisée par l’acide lactique, celui-ci réagit mal à la chaleur. Pour éviter de petits grumeaux dans vos plats, ajoutez un peu de fécule de maïs à votre yogourt pour le stabiliser. Pour une tasse de yogourt, ajoutez 2 cuillères à thé de fécule diluée dans ⅓ tasse d’eau.

Se conserve

Au frigo

Le yogourt se conserve plusieurs semaines au réfrigérateur. Vérifiez toujours la date de péremption sur votre pot pour éviter les mauvaises surprises!

Ses alliés

Le yogourt va de pair avec les fruits, les saveurs citronnées, le chocolat, les sucres comme le miel et le sirop d’érable, l’ail et le concombre (pensez au tzatziki!) ainsi qu’avec les oignons.

Photo : Radio-Canada