Bicarbonate de soude

L'image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada

Bicarbonate de soude

Remède de grand-mère et produit « miracle » omniprésent dans les maisons, le bicarbonate de soude est une poudre utilisée dans plusieurs sphères de la vie domestique. Or sa valeur en cuisine est parfois méconnue.

En effet, sa popularité dans les recettes a quelque peu diminué avec l’arrivée de la poudre à pâte, mais la « petite vache » est toujours présente dans des recettes de boulangerie et de pâtisserie(Nouvelle fenêtre), notamment dans certains gâteaux et dans des biscuits contenant du yogourt, du babeurre ou un autre acide.

Parlant de petite vache, ce drôle de surnom vient de l’illustration qu’on trouvait sur la boîte de bicarbonate de soude vendue autrefois par l’entreprise Cow Brand au Québec, qui mettait en vedette une… petite vache.

On peut utiliser le bicarbonate de soude pour désodoriser son réfrigérateur en posant la poudre à l’air libre dans l’appareil.

En bouche

On ne mangerait pas une cuillère de bicarbonate de sodium tout seul, car il n’a pas bon goût, mais la molécule aide grandement à la texture des pâtisseries et des produits cuisinés. À essayer (avec parcimonie) lorsqu’on a l’impression que certaines recettes ne donnent pas le résultat escompté.

Se cuisine

Sans tomber dans une explication en profondeur de ses caractéristiques chimiques, mentionnons que le bicarbonate de soude produit du gaz carbonique lorsqu’il est en contact avec un acide. En mélangeant un produit acide (comme le yogourt) avec de la petite vache, on arrive donc à faire lever un gâteau! C’est le même principe qu’avec la poudre à pâte, qui contient du bicarbonate de soude déjà mélangé avec un acide sous forme de poudre et qui agit en présence de liquide.

L’autre utilité du bicarbonate de sodium en cuisine : accélérer la cuisson des légumineuses sèches. Les lentilles, pois chiches et autres légumineuses ramollissent plus vite lors de la cuisson après avoir trempé dans une solution d’eau et de bicarbonate de sodium, à raison de 20 g par litre d’eau, pendant 12 à 18 heures.

Il sert également à rendre la peau de la volaille grillée plus croustillante lorsqu’on en saupoudre la viande avant la cuisson, à donner plus de légèreté au œufs battus et à neutraliser l’acidité de certains breuvages ou de préparations auxquelles on ne voudrait pas ajouter de sucre (lequel, d’ailleurs, ne fait que réduire l’acidité perçue par la langue et pas le pH réel).

Se conserve

Indéfiniment, lorsqu’il est conservé dans un contenant hermétique.

Photo : Radio-Canada