Pâte de cari

L'image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada

Pâte de cari

Une certaine confusion règne autour du terme « cari » , qui peut désigner autant un mélange d’épices qu’un type de plat. Pour ajouter à la confusion, on nomme aussi cari certains mets... qui ne contiennent pas de cari (le mélange d’épices).

Les caris tirent leurs origines de l’Inde. Ils font partie de la vie quotidienne non seulement dans ce pays, mais aussi au Bangladesh, au Myanmar, au Sri Lanka et en Thaïlande, notamment. Les caris sont des plats très diversifiés d’une complexité aromatique désarmante. Leur grande popularité en dehors de l’Asie du Sud témoigne de leur effet sur nos papilles.

Cependant, leur équilibre gustatif et leur vitalité aromatique viennent avec des recettes parfois difficiles à maîtriser et une longue liste d’épices. Personne ne vous en voudra donc de vouloir simplifier votre processus culinaire. C’est là que la pâte de cari prend tout son sens. C’est surtout en Thaïlande qu’on utilise ce mélange d’aromates et on le trouve en trois couleurs : jaune, rouge et vert.

Les pâtes de cari ne sont donc pas exactement d’origine indienne, puisqu’elles comprennent des aromates utilisés davantage en Asie du Sud-Est, dont la racine de galanga, la pâte de crevettes et la citronnelle.

En bouche

La pâte de cari jaune est la variété la plus douce : on y trouve des notes d’épices torréfiées, de curcuma et de cumin. La pâte de cari verte est quant à elle la plus forte; elle comprend une grande quantité de piments, des oignons verts et de la citronnelle. L’intensité de la pâte de cari rouge se situe entre celles des deux autres : on y trouve du piment œil d'oiseau et un bel équilibre entre le côté herbacé, celui des épices torréfiées et le piquant. L’acidité et le sucré sont également au menu.

Se cuisine

La pâte de cari prend toute son ampleur lorsqu’on la fait caraméliser avec les oignons avant d’y ajouter le reste des ingrédients. On peut aussi faire une soupe merveilleusement parfumée grâce à un peu de pâte de cari et une bonne quantité de lait de coco : facile et délicieux!

Se conserve

La pâte de cari est pasteurisée avant d’être mise en pot. Elle se garde donc au garde-manger jusqu’à la date de péremption lorsqu’elle est toujours scellée. Grâce aux épices, elle se gardera longtemps au réfrigérateur.

Ses alliés

Les plats de l’Asie du Sud, avec des viandes mijotées, des poissons, du tofu, des nouilles ou du riz, et plein de légumes : la pâte de cari facilite l’improvisation d’un souper qui fait dire « wow ».

Photo : Radio-Canada