Quinoa

Originaire d’Amérique latine, le quinoa appartient à la famille des amarantacées. Ses principaux producteurs sont la Bolivie, l’Équateur et le Pérou. On cultive de plus en plus le quinoa en Europe, aux États-Unis et, bonne nouvelle, au Canada. La production de cette plante robuste est toutefois encore émergente dans les provinces des Prairies de même qu’au Québec et en Ontario.

L’image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada

Quinoa

Originaire d’Amérique latine, le quinoa appartient à la famille des amarantacées. Ses principaux producteurs sont la Bolivie, l’Équateur et le Pérou. On cultive de plus en plus le quinoa en Europe, aux États-Unis et, bonne nouvelle, au Canada. La production de cette plante robuste est toutefois encore émergente dans les provinces des Prairies de même qu’au Québec et en Ontario.

On classe parfois le quinoa dans la catégorie des céréales en raison de leur utilisation similaire en cuisine. Ce n’est toutefois pas une graminée comme le sont le riz et l’orge, mais bien une plante herbacée qui s’apparente à ses cousins l’épinard et la betterave. Ses feuilles sont comestibles, à condition qu’on n’en consomme qu’en petite quantité. On les apprête comme celles de l’amarante, présentes dans les cuisines asiatiques et antillaises. La forme des feuilles du quinoa rappelle celle d’une patte d’oie, ce qui explique, entre autres, son appartenance au genre chénopode (goosefoot plant, en anglais).

Le goût du quinoa ne vous revient pas? C’est sûrement dû à sa teneur en saponine, qui, une fois en bouche, évoque le goût d’un détergent ou d’un savon. Les molécules contenues dans la plante représenteraient son principal moyen de défense contre les insectes, oiseaux et autres prédateurs. Le quinoa du commerce est prérincé et parfois poli, afin de perdre son péricarpe. Il est toutefois conseillé de rincer vigoureusement les graines de quinoa avant la cuisson pour se départir de ce goût non souhaitable. La saponine fait mousser l’eau quelques instants, mais vous pouvez arrêter le rinçage dès que le volume de la mousse diminue.

Vous pouvez vous procurer du quinoa blond, rouge ou noir dans tous les supermarchés et les épiceries, dans la section des produits naturels et des féculents.

En bouche

Le goût du quinoa blanc ou doré rappelle celui de la noisette, alors que le plus foncé propose une certaine amertume ainsi que des notes terreuses. Si vous ne le faites pas trop cuire, le quinoa révèle un côté croquant grâce à son germe rebondissant.

Se cuisine

Pour la cuisson, vous aurez besoin de 2 parts de liquide pour 1 part de quinoa. Après avoir rincé les grains, faites-les mijoter à feu doux de 15 à 20 minutes. Calculez un temps de repos à couvert et hors du feu d’environ 5 minutes.

En pâtisserie et pour les produits de boulangerie

Farine et grains entiers sont utilisés dans la préparation de crêpes, de pains ou de croûtes à tarte et à quiche, le tout sans gluten.

Au déjeuner

Vous pouvez substituer le quinoa aux flocons d’avoine pour un gruau, et aux graines de chia pour un pouding. Quelques fruits et un trait de sirop d’érable suffisent à dynamiser un tel petit déjeuner.

En salade

Le quinoa remplace le couscous dans un taboulé et tout autre féculent dans un bol-repas.

Comme farce

Il est tout indiqué pour des poivrons farcis, un poulet de Cornouailles ou comme base protéinée pour des tacos.

En galette

Les flocons et les restes de quinoa se transforment en croquettes à frire ou en boulettes de hamburger.

Se conserve

À température pièce

Le quinoa se conserve un an au garde-manger, à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Au frigo

Vous aurez jusqu’à une semaine pour réutiliser les restes d’un bon repas.

Au congélateur

Vous avez cuisiné une trop grande quantité de quinoa? Pas de soucis. Vous pourrez le réutiliser durant le mois qui suit sa congélation.

Ses alliés

Passe-partout, le quinoa est un allié des légumes croquants (maïs, carotte et betterave en julienne), rôtis (fenouil, oignon, poivron rouge) et juteux (concombre, tomate). À cela s’ajoutent les noix, et les fruits rouges (canneberge, grenade), grillés (banane, cerise, pêche) ou séchés (abricot, raisin). N’hésitez pas à cuire le quinoa dans du lait végétal ou dans un bouillon savoureux.

Photo : Radio-Canada