Thym

Le thym est une plante aromatique de la famille des lamiacées. Originaire des pays autour du bassin méditerranéen et de l’Afrique du Nord, il se regroupe en plus de 250variétés dans le monde.

L'image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada

Thym

Le thym est une plante aromatique de la famille des lamiacées. Originaire des pays autour du bassin méditerranéen et de l’Afrique du Nord, il se regroupe en plus de 250variétés dans le monde.

Même s’il est difficile d’imaginer notre vie sans thym et qu’on retrouve la variété serpolet à l’état sauvage au Québec, celui-ci n’est pas natif du Canada. Historiquement, cette herbe aromatique riche en huile essentielle a joué un rôle important dans plusieurs cultures et cuisines de multiples pays; les Romains et les Grecs, notamment, en aromatisaient chandelles, alcools et fromages. Les gens au Moyen Âge, influencés par les mythes de l’antiquité, considéraient le thym comme un symbole de courage et l'appréciaient pour son parfum, reconnu pour chasser les cauchemars. À travers ces différentes époques, le thym, plus qu’un simple aromate, a toujours été considéré comme une plante médicinale. En cuisine, c’est un ajout incontournable pour plusieurs mélanges d’épices : en France on l’utilise dans les herbes de Provence et pour fabriquer les bouquets garnis, et au Moyen-Orient, il fait partie des ingrédients du populaire zaatar. Avec une culture qui s’est répandue dans le monde, on retrouve diverses sortes de thym avec des profils aromatiques variés, par exemple le thym citron, avec ses effluves citronnés, le thym des Açores, qui dégage plutôt une odeur rappelant les oranges amères, le serpolet, sauvage et très parfumé, ou encore le thym carvi, qui sent légèrement le cumin.

Lorsque vous achetez du thym, choisissez des bouquets aromatiques et garnis. Grâce aux serres, le thym est offert à l’année.

En bouche

Avec son arôme riche, le thym parfume copieusement tout ce qu’il touche et ses notes herbacées, boisées et florales apportent une touche de chaleur en cuisine.

Se cuisine

Le thym est l’une des rares fines herbes à conserver son profil aromatique même lorsqu’elle est séchée. Lorsque vous cuisinez avec du thym séché, mieux vaut le réhydrater avec un liquide pour profiter de l’entièreté de son goût. Pour remplacer du thym frais par du thym séché dans une recette, on utilise seulement le tiers de la quantité recommandée.

Le thym n’est pas confiné à un seul type de plat lorsque vient le temps de cuisiner. On l’ajoute autant dans les soupes pour parfumer les bouillons que sur la viande et en salade comme assaisonnement. On en infuse même la crème pour en faire de la crème glacée et on en ajoute quelques feuilles à la pâte à biscuit. Vous pouvez utiliser le thym pour aromatiser vos farces, pour donner un goût délicat à vos pâtes à pizza et même en branche entière dans vos mijotés. Contrairement à certaines plantes aromatiques, le thym a un côté fibreux qui lui permet de résister à la chaleur et il peut être ajouté en début de cuisson. Il est d’ailleurs fort apprécié en infusion, que ce soit pour relever le goût d’une huile, d’un cocktail ou d’une tasse d’eau chaude.

Se conserve

À température pièce

Séché, le thym se conserve jusqu’à trois ans, bien qu’il sera de moins en moins goûteux.

Au frigo

Enrobées dans un essuie-tout humide et placées dans un contenant hermétique, les branches de thym frais se conservent jusqu’à trois semaines au réfrigérateur.

Ses alliés

Le goût du thym étant assez puissant, il se marie bien avec les viandes goûteuses comme l’agneau, le lapin et même la chèvre. Dans le même ordre d’idée, il s’agence bien aux poissons blancs et aux pommes de terre puisqu’il rehausse leurs saveurs. Le côté chaud du thym en fait également un bon allié pour le miel, les fraises et les pêches, et même pour le caramel! 

Photo : Radio-Canada