Vous naviguez sur le site Mordu

Sucre d'érable

Surnommé sucre du pays ou sucre d’habitant, le sucre d’érable fait partie intégrante de l’histoire alimentaire du Québec. C’est un produit dérivé que l’on fabrique grâce à la sève de l’érable à sucre.

L’image est en cours de chargement...

Photo : ©Érable du Québec

Sucre d'érable

Surnommé sucre du pays ou sucre d’habitant, le sucre d’érable fait partie intégrante de l’histoire alimentaire du Québec. C’est un produit dérivé que l’on fabrique grâce à la sève de l’érable à sucre.

Si l’invention du sucre d’érable reste encore difficile à revendiquer précisément, on peut néanmoins l’attribuer en partie aux Autochtones, à qui l’on doit le sirop d’érable.

Bien que l’on ait tendance à le percevoir comme un produit récent dû à sa nouvelle popularité, on le consommait déjà fréquemment dès la deuxième moitié du 17e siècle. C’était même le seul sucre utilisé à la campagne en Nouvelle-France et le produit d’érable le plus recherché!

Autrefois vendu uniquement sous forme de blocs compacts que l’on pouvait râper, le sucre d’érable vient aujourd’hui en plusieurs formats et textures : granuleux comme le sucre régulier, fin comme le sucre à glacer ou même sous forme de pépites.

Vous pouvez mettre la main sur ce produit dans les supermarchés, les épiceries fines et les boutiques spécialisées. Il est en vente à l’année, pas seulement au temps des sucres!

En bouche

Le sucre d’érable a une saveur... d’érable. Délicat, son goût est malgré tout distinctif et lui permet d’équilibrer les recettes, sucrées comme salées. Son arôme est aussi propre à l’érable, avec des notes caramélisées. Il fond en bouche.

Se cuisine

Le sucre d’érable peut remplacer le sucre raffiné à quantité égale. Ses différents formats peuvent être utilisés en cuisine selon les besoins. Par exemple, le sucre d’érable ultrafin peut être saupoudré comme finition sur des biscuits ou des gâteaux, alors que le format entre-deux (un sucre d’érable moyennement fin) est fort utile pour les marinades.

Se conserve

Le sucre d’érable se conserve à température pièce.

Ses alliés

Avec son profil de goût bien balancé, le sucre d’érable permet de réduire l’acidité de certains aliments, comme l’endive ou la tomate. Il va de pair avec les produits laitiers (bonjour les desserts décadents!) et ajoute une touche sucrée aux viandes marinées, comme le bœuf ou le jambon.

Photo : ©Érable du Québec