Vous naviguez sur le site Mordu

Pêche

Fruit à noyau du pêcher, un arbre de la famille des rosacées (associé entre autres aux rosiers, aux mûres et aux cerisiers). Originaire de la Chine, la pêche a été domestiquée il y a plus de 6000 ans. Si la Chine est encore le plus gros producteur mondial, l’Ontario est néanmoins responsable de la grande majorité de la production canadienne.

L’image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada

Pêche

Fruit à noyau du pêcher, un arbre de la famille des rosacées (associé entre autres aux rosiers, aux mûres et aux cerisiers). Originaire de la Chine, la pêche a été domestiquée il y a plus de 6000 ans. Si la Chine est encore le plus gros producteur mondial, l’Ontario est néanmoins responsable de la grande majorité de la production canadienne.

Pour beaucoup, elle symbolise les étés sucrés et ensoleillés de leur enfance. Elle est douce, elle est juteuse, c’est le nom d’une princesse de jeux vidéo...Fruit gourmand par excellence, la pêche est arrivée en Amérique du Sud avec les bateaux espagnols, mais elle n’a débarqué aux États-Unis qu’avec les colonies anglaises. Elle était réservée aux personnes plus fortunées jusqu’à ce que les États-Unis commencent à la produire officiellement, au vingtième siècle. Comme c’est un fruit fragile et que, frais, il n’est offert qu’une petite période, la pêche en canne est fort appréciée par ceux et celles qui désirent en profiter à moindre coût. Cousine de l’amande (surprise!), elle a un noyau qui est souvent utilisé pour cuisiner du persipan, une préparation abordable qui remplace le marzipan, une pâte d’amande. Outre la pêche jaune que l’on connaît bien, on retrouve également la pêche blanche – qui fait un tabac en Asie –, plus délicate et sucrée, et la pêche Pan Tao (ou pêche plate), une variété rustique qui gagne en popularité grâce à son goût complexe rappelant le miel et son format pratique. Bien que la nectarine ne soit pas considérée comme une pêche, elle en est pourtant une espèce sans duvet.

La pêche est facile à meurtrir. À l’épicerie, choisissez-en une parfumée dont la peau est souple, mais qui ne marque pas lorsque vous pesez dessus. La pêche canadienne est offerte de la fin juillet à la fin septembre.

En bouche

La pêche est reconnue pour sa peau duveteuse, sa chair tendre et juteuse, et son goût sucré.

Se cuisine

Crue

Certaines variétés, comme la pêche plate, sont moins juteuses que les pêches jaunes, et donc, elles sont préférées pour être consommées tels quelles (comme elles n’éclaboussent pas tout ce qui bouge). Outre en petite collation, la pêche crue est délicieuse en salade, dans les yogourts et les smoothies, et comme garniture sur la majorité des desserts.

Vapeur

En papillote avec un peu de thym, de miel et de basilic, la pêche est un vrai délice!

Grillée/barbecue

Les pêches grillées sur le barbecue sont à tomber par terre. Ajoutées aux salades, comme garniture sur une tartine ou bien comme accompagnement sur une brochette de viande, quand elles sont cuites, leurs saveurs ressortent.

Poêlée

Sautez vos pêches avec un peu de beurre et une touche de poivre pour rehausser leur goût. À ajouter à votre pizza avec du prosciutto!

Compotée

Comme la majorité des fruits de la même famille (poires, pommes, cerises), la pêche est sublime en confiture, chutney, compote, croustade et tarte!

Se conserve

À température pièce

Si vous avez bien sélectionné vos pêches à l’épicerie et que leur peau est encore souple sans être molle, laissez-les quelques jours sur le comptoir pour leur permettre de mûrir et de développer toute la richesse de leur saveur. N’oubliez pas de les surveiller, puisque leur durée de vie est assez courte!

Ses alliés

Avec la pêche, c’est une histoire de famille. Elle se marie bien à toutes ses cousines, de l’amande grillée à l’abricot. Tout comme la fraise (avec qui elle s’allie fort bien d’ailleurs), la crème et les produits laitiers gras comme les fromages (surtout le fromage bleu et le mascarpone) font une véritable fête à la pêche. En ce qui concerne les herbes et les épices, la vanille, la noix de muscade, le gingembre, la cannelle – toujours en tête avec les fruits –, la menthe et le thym lui font honneur.

Photo : Radio-Canada