Vous naviguez sur le site Mordu

Pamplemousse

Le pamplemousse et le pomélo sont les fruits de pamplemoussiers distincts, mais qui appartiennent tous deux à la famille des rutacées. Originaire des Antilles, le premier agrume est largement cultivé en Amérique du Nord (Californie, Floride, Texas) ainsi qu’en Espagne et au Mexique. Le second, moins connu ici, est d’origine asiatique, et sa production est répartie entre certains pays du sud-est de l’Asie.

L’image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada

Pamplemousse

Le pamplemousse et le pomélo sont les fruits de pamplemoussiers distincts, mais qui appartiennent tous deux à la famille des rutacées. Originaire des Antilles, le premier agrume est largement cultivé en Amérique du Nord (Californie, Floride, Texas) ainsi qu’en Espagne et au Mexique. Le second, moins connu ici, est d’origine asiatique, et sa production est répartie entre certains pays du sud-est de l’Asie.

Pour bien vous y retrouver dans les lignes qui suivent, un exercice de terminologie s’impose. Le terme scientifique pour le fruit communément appelé « pamplemousse » est en fait « pomélo ». Cette sphère à chair jaune, rose ou rouge typique du déjeuner continental (avec ou sans cerise au marasquin) serait le croisement accidentel de l’orange sucrée et du pomélo. Ce dernier terme, dans le langage commercial et culinaire courant, désigne l’agrume vert et conique, aussi gros qu’un ballon, qu’on trouve emballé dans un filet. Pour mêler les cartes un peu plus, le nom du pomélo, en botanique, est « pamplemousse » , accompagné de l’épithète « vrai » ou « véritable » . En résumé : le pamplemousse est un pomélo, le pomélo est un pamplemousse. Tout est dans tout, comme le veut l’adage.

Le pamplemousse et le pomélo sont offerts à l’année : le premier, à l’épicerie, et le second, dans les marchés spécialisés. Comme tout fruit tropical, ils démontrent un meilleur potentiel durant la saison des récoltes de leurs régions respectives, soit de mai à mars. Choisissez un fruit lourd, à la pelure lisse et chatoyante, duquel émane un parfum franc. La couche extérieure du fruit indique la teinte approximative de sa chair.

En bouche

Le climat dans lequel pousse le pamplemousse influence grandement sa saveur et sa teneur en eau. La chaleur humide exacerbe ses traits distinctifs (chair juteuse, sucrée et amère), alors qu’un climat plus sec les équilibre. À la fois fruitée et herbacée, la saveur intense du pamplemousse fait pétiller les papilles, peu importe sa couleur.

Les conditions climatiques influencent pareillement le pomélo, mais sa chair tend à être plus ferme et moins juteuse que celle de son cousin. Il tire avantage du fait qu’il offre moins d’amertume en bouche.

Se cuisine

Frais

En quête d’un jus tonique pour les matins mornes? Vous remporterez le gros lot avec un seul pamplemousse. Vous pouvez l’ajouter aussi à une marinade, à une vinaigrette ou à une crème pâtissière fruitée. Du côté des boissons, vous pouvez en infuser quelques rondelles dans de l’eau, ou bien servir un cocktail comme le Paloma ou le Sea Breeze.

Les suprêmes de pamplemousse et de pomélo ont leur place dans les salades fruitées, salées et vertes. Un ceviche de poisson ou de fruits de mer accueille quant à lui le jus et la chair d’agrume.

Sauté

Alternez entre l’ananas et le pamplemousse ou le pomélo pour vos plats aigres-doux, qu’ils soient végétariens ou non.

Bouilli

La marmelade, ou comment cuisiner un pamplemousse entier.

Grillé

Badigeonnez de beurre ou d’huile des moitiés de pamplemousse ou des tranches épaisses (à l’image d’un steak), avant d’y parsemer quelques pincées d’épices et de les griller au four ou sur le barbecue.

Se conserve

À température pièce

Dans un bol à fruits, le pamplemousse, tout comme le pomélo, garde la forme une semaine.

Au frigo

Pour en profiter pendant plusieurs semaines, conservez vos agrumes dans le tiroir à fruits.

Au congélateur

Vous pouvez trancher le pamplemousse en suprêmes, ainsi qu’en rondelles ou en quartiers pelés. Une fois les morceaux congelés sur une plaque, déposez-les dans un sac à congélation et utilisez-les pour vitaminer vos desserts glacés et vos smoothies.

Ses alliés

Pour une salade tout en contrastes, misez sur des ingrédients tels que la chicorée (endive, radicchio, scarole), qui permettent au pamplemousse de révéler son côté sucré. Il en est de même pour la roquette et le cresson, qui sont poivrés, ainsi que pour les fines herbes boisées ou rafraîchissantes (basilic, coriandre, menthe, romarin). Les accords suivants proposent un plat riche en umami : les viandes rouges grillées (canard, porc), les fruits de mer et poissons fumés, les olives et les tomates. Parsemez d’épices (cannelle, paprika, sumac) quelques tranches de fruits ou faites-les macérer dans un alcool blanc (gin, tequila, vodka).

Photo : Radio-Canada