Vous naviguez sur le site Mordu

La quiche aux épinards, aux gourganes et à l'estragon est la recette officielle du couronnement du roi Charles III. | Photo : Buckingham Palace

Leurs Majestés Charles III et Camilla ont choisi une recette de quiche aux épinards, aux gourganes et à l’estragon pour souligner leur couronnement, qui aura lieu le samedi 6 mai à l’abbaye de Westminster, à Londres. Ce choix culinaire est loin de faire l'unanimité.

Le plat est une création de Mark Flanagan, chef de la maison royale depuis 2002. Une quiche avec une croûte légère et craquante, aux saveurs délicates d’épinard, de gourganes et d’estragon frais, peut-on lire sur le site web de la famille royale.(Nouvelle fenêtre)

Invitée à l'émission Tout un matin(Nouvelle fenêtre), la critique culinaire Lesley Chesterman n'a pas mâché ses mots.J'en reviens pas que les Anglais ont fait une quiche! Quand je pense à l'Angleterre, la dernière chose à laquelle je pense c’est la quiche. Je pense au rosbif, au pudding, au fish and chips

C’est un choix très politically correct, ajoute-t-elle, qui n'est pas cher et qui plait à tout le monde. Mais c’est français!

Pourquoi avoir choisi ce type de plat? Parce que la quiche peut être servie chaude ou froide, elle est facile à partager et elle peut être adaptée à différents régimes alimentaires. Par exemple, il suffit de remplacer le lard de la croûte pour en faire une quiche végétarienne.

Elle refléterait également les goûts personnels du nouveau roi. Ce n’est pas une surprise que le roi Charles III a choisi [cette recette] pour célébrer son couronnement. Sa mère [...] adorait le chocolat, mais le [nouveau roi] aime tout ce qui contient des œufs et du fromage, a écrit l’ex-chef royal Darren McGrady sur Twitter.

J’ai fait [cette quiche] pour lui plusieurs fois… surtout avec du saumon qu’il avait pêché dans la rivière Dee, a-t-il ajouté.

Une quiche royale qui alimente les débats

La recette a été testée et critiquée par des spécialistes de la gastronomie et par des amoureux et amoureuses de tout ce qui touche la monarchie britannique. L’accueil est mitigé. Lesley Chesterman a d'ailleurs testé et modifié la recette à sa façon.(Nouvelle fenêtre)

Quiche aux épinards et gourganes

Une recette de quiche du couronnement - Radio-Canada / Marie-Eve Cloutier
Préparation
1 h
Cuisson
55 min
Réfrigération
1 h 15 min

Cette recette est une version adaptée de la de quiche développée pour le couronnement du Roi Charles III, publiée sur le site internet officiel de la famille royale.

Un journaliste du Toronto Star, Joshua Chong, est sans équivoque : La quiche spéciale du roi Charles est une abomination de couronnement, titre de son article dans lequel il explique avoir essayé la recette et obtenu un résultat qui n’était pas à la hauteur de ses attentes.

De son côté, pour la critique culinaire du quotidien britannique The Guardian Felicity Cloake, il s’agit davantage d’une tarte aux épinards que d’une quiche, vu la quantité importante de verdure qu’on y intègre. Sans être mauvaise, la recette est vue comme ordinaire, surtout lorsqu’on la compare à celle créée pour le couronnement de la mère de Charles III, Élisabeth II.

Des plats royaux qui demeurent dans la culture culinaire

C'est à présent le roi Charles III qui devient le monarque et chef d'État du Canada. | Photo : Royal Collection Trust/Cecil Beaton

Le coronation chicken (poulet de couronnement), un plat préparé pour la première fois en 1953 à l’occasion d’un banquet en l’honneur d'Élisabeth II, nouvellement reine, demeure bien présent dans la cuisine britannique d’aujourd’hui, notamment comme garniture à sandwich.

Il s’agit d’une préparation de poulet froid recouvert d’une sauce crémeuse à base de mayonnaise et assaisonnée avec de la poudre de cari.

La recette a été créée alors que le Royaume-Uni appliquait encore le rationnement, plusieurs années après la Seconde Guerre mondiale.

La recette semble avoir été dictée par les circonstances dans lesquelles le plat allait être servi, explique l’historienne spécialiste de la royauté, Carolyn Harris, qui enseigne notamment à l’École d'études continues de l'Université de Toronto. Il fallait que ce soit un plat goûteux, mais qui pouvait être servi froid à un grand nombre de convives.

Ça en a donc fait un plat polyvalent, qui se prête bien au partage, qu'on peut glisser dans un sandwich ou facilement traîner dans un pique-nique.

D'autres plats sont devenus célèbres après avoir d'abord été servis pour des membres de la famille royale, comme le Victoria sponge cake (gâteau éponge de la reine Victoria), ou le Battenberg cake (gâteau de Battenberg), créé pour célébrer le mariage de la princesse Victoria, petite-fille de la reine du même nom.

Un symbole de sobriété et de modération

Le roi Charles III
Le roi Charles III | Photo : Reuters / Dan Kitwood

Contrairement à des gâteaux qui en mettraient plein la vue, la quiche de couronnement pourrait exprimer le désir de Charles III d’être vu comme un monarque terre à terre, surtout dans l’environnement économique actuel, marqué par l’inflation qui grève le budget de ses sujets.

« Je crois qu'on veut mettre l'accent sur des plats qui peuvent être accessibles à toute sorte de monde, servis à des personnes végétariennes ou pas. Ça démontre aussi l'engagement de Charles III envers l'agriculture durable, lui qui a converti les jardins de Highgrove [sa résidence principale jusqu'à son accession au trône] en une ferme biologique. »

— Une citation de  Carolyn Harris, historienne spécialiste de la royauté

Je crois que le roi Charles essaie probablement de nous dire quelque chose au sujet de son engagement envers l’agriculture locale, a également affirmé l’historienne de la nourriture Rachel Rich à l’émission de CBC The Current.

Les gourganes peuvent être cultivées au Royaume-Uni, comme les épinards. Le roi pourrait aussi vouloir démontrer qu’il mange moins de viande que ce à quoi l’on pourrait s’attendre d’une diète de monarque; de manger sain et avec modération, plutôt que luxueusement.

D’autres recettes royales 

Outre la quiche de Camilla et Charles III, cinq autres recettes sont proposées sur le site de la famille royale britannique(Nouvelle fenêtre) pour célébrer le couronnement de samedi.

Il y a notamment le carré d’agneau du chef sino-américain Ken Hom, qui marie des arômes européens à ceux de l’Asie de l’Est, avec une marinade combinant l’huile de sésame, la moutarde et la sauce soya avec grâce et dignité, d’après la fiche de la recette.

On trouve également des tacos aux crevettes avec une salsa d’ananas, ou des scones plutôt classiques, garnis à la crème épaisse et à la confiture de fraises.

Ces recettes sont destinées aux organisateurs et organisatrices de milliers de lunchs pour le couronnement (Coronation Big Lunches) qui doivent se tenir cette fin de semaine pour souligner l’événement historique au Royaume-Uni et ailleurs dans le Commonwealth. 

La carte interactive des Coronation Big Lunches montre que quelques repas sont prévus au Canada, surtout en Ontario. L’initiative appuyée par la famille royale est boudée au Québec(Nouvelle fenêtre).

La quiche aux épinards, aux gourganes et à l'estragon est la recette officielle du couronnement du roi Charles III. | Photo : Buckingham Palace