Vous naviguez sur le site Mordu

La chef d'origine turque Fisun Ercan organise un souper bénéfice pour soutenir les personnes sinistrées à la suite du tremblement de terre.  | Photo : Radio-Canada / Alexis Boulianne

« Si j’étais près de là, j’irais cuisiner pour les personnes sinistrées. Je trouve ça difficile de seulement regarder ce qui se passe de loin, alors j’ai décidé d’aider comme je peux », explique la chef d’origine turque Fisun Ercan, propriétaire de la table champêtre Bika, à Saint-Blaise-sur-Richelieu. Elle s’allie avec Marc Cohen, chef du restaurant Lawrence, à Montréal, pour amasser des fonds destinés à un organisme venant en appui aux victimes du tremblement de terre en Turquie. Le restaurant Lawrence accueillera Fisun Ercan le dimanche 26 février pour cet événement spécial.

Les images des décombres hantent la chef du Bika, qui a grandi dans le village de Seferihisar, en Turquie. Bien que les membres de sa famille qui sont toujours dans la région n’aient pas souffert de cette tragédie, elle n’a pas pu détourner les yeux des nouvelles incessantes au sujet du séisme depuis qu’il est survenu.

Un tremblement de terre d’une magnitude de 7,8 a dévasté le sud du pays et la Syrie le 6 février. Ce sont plus de 45 000 personnes qui ont perdu la vie, selon le dernier bilan officiel(Nouvelle fenêtre), communiqué dimanche par l'agence gouvernementale de secours turque. Deux autres séismes de forte puissance ont également secoué le nord de la Syrie et la province turque de Hatay (sud) le 20 février.

Deux jours après le séisme, Fisun Ercan a lancé un appel à tous(Nouvelle fenêtre) sur la page Instagram de son restaurant, Bika. La salle à manger de son établissement ne permet pas d’accueillir la clientèle pendant l’hiver.

Aimeriez-vous collaborer avec moi pour un souper de levée de fonds pour les victimes du séisme en Turquie? [...] Nous lèverons des fonds pour acheter de la nourriture pour l’organisation de la chef Ebru Baybara Demir, qui travaille sans relâche avec plusieurs autres chefs turcs pour nourrir les déplacés, peut-on lire dans la publication.

Sa boîte de messages s’est remplie à la vitesse de l’éclair. Marc Cohen, du restaurant Lawrence, est le premier à avoir répondu à l’appel. J’ai déjà collaboré avec Fisun, alors pour moi, c’était clair que je disais oui, explique-t-il. Son établissement n’ouvre que les jeudis, vendredis et samedis, ce qui rend l’organisation de l’événement d’autant plus probable.

Le chef Marc Cohen partagera sa cuisine du Lawrence avec Fisun Ercan pour amasser des fonds pour les victimes du séisme en Turquie.
Le chef Marc Cohen partagera sa cuisine du Lawrence avec Fisun Ercan pour amasser des fonds pour les victimes du séisme en Turquie.  | Photo : Gracieuseté : Rachel Cheng

« Je n’ai pas d’attachements personnels à la Turquie, contrairement à Fisun. C’est un événement tragique. Parfois, ça prend une autre personne pour nous motiver à aider concrètement. »

— Une citation de  Marc Cohen

Un menu aux saveurs de la cuisine turque

Le duo cuisinera ensemble un menu quatre services inspiré des saveurs de la Turquie, notamment des baklavas; ces desserts feuilletés sont le symbole ultime de la culture culinaire du pays. La totalité du personnel offrira ses services gratuitement pour soutenir la levée de fonds.

Le menu pour le souper bénéfice comprend entre autres un pain de style focaccia accompagné d’houmous aux pois jaunes du Québec, une salade Senposai, de l’omble chevalier, un riz sauvage avec cou d’agneau et un magret de canard.

Des fournisseurs font aussi preuve d’un élan de solidarité : l’entreprise de pisciculture urbaine Opercule offrira des ombles chevaliers pour l’occasion et la Ferme des Quatre-Temps fournira des légumes.

Pour participer, il faut réserver sa table sur le site web du Lawrence(Nouvelle fenêtre), puis faire un don d’au moins 75 $ américains par personne à l’organisme bénévole et non gouvernemental AKUT(Nouvelle fenêtre), qui prend part au sauvetage et à l’approvisionnement de la population touchée par la tragédie.

La chef d'origine turque Fisun Ercan organise un souper bénéfice pour soutenir les personnes sinistrées à la suite du tremblement de terre.  | Photo : Radio-Canada / Alexis Boulianne