Vous naviguez sur le site Mordu

6 tendances alimentaires à surveiller en 2023

par  Alexis Boulianne

Des algues séchées.  | Photo : getty images/istockphoto / Plateresca

Avec l’arrivée de la nouvelle année vient aussi le temps de s’interroger sur les nouvelles tendances qui vont influencer ce qu’on mettra dans nos assiettes. Simplicité, nostalgie et durabilité seront à l’honneur en 2023, alors que le prix des aliments continuera (malheureusement) d’augmenter.

Abondance d’algues

En 2023, on mangera plus d’algues, et surtout du nori, dont la popularité comme collation est en train de croître(Nouvelle fenêtre), selon la chaîne américaine de supermarchés Whole Foods. Mais ce n’est pas seulement à l’heure des grignotines et dans les sushis qu’on voit de plus en plus d’algues!

Des entreprises locales se mettent à produire des algues au Canada, et il y a fort à parier que cet ingrédient savoureux, nutritif et durable fera de plus en plus partie de notre alimentation quotidienne.

Des conserves sexy

Le poisson en conserve a fait des vagues sur Internet cette année, à tel point qu’on trouve maintenant des plateformes web spécialisées dans la critique de différents produits de la mer en conserve, comme le forum Reddit r/Cannedsardines, qui compte 27 000 membres. 

Le design des étiquettes se raffine(Nouvelle fenêtre), et les produits locaux sont désormais accessibles à l’année grâce à des entreprises comme Chasse-Marée(Nouvelle fenêtre), qui propose des conserves de produits de la mer haut de gamme.

La conserverie Chasse-Marée pêche le bourgot en face de Rimouski et le transforme en conserve afin de le vendre partout au Québec.
La conserverie Chasse-Marée pêche le bourgot en face de Rimouski et le transforme en conserve afin de le vendre partout au Québec. | Photo : Radio-Canada / L'épicerie

Tout ça à un moment où l'on recherche des ingrédients moins chers, mais aussi plus durables et qui se conservent plus longtemps : dans ce contexte, la conserve de poisson est le Saint-Graal de l’alimentation pour l’année à venir.

Simple et chaleureux

Autant la pression économique que l'envie de retrouver des plats familiers et chaleureux feront en sorte qu'on se tournera de plus en plus vers des repas simples et réconfortants, aux ingrédients facilement reconnaissables. 

Pour preuve : ce type de plats se hisse dans le palmarès des recettes les plus populaires de 2022 sur divers sites de cuisine. Par exemple, dans le New York Times Cooking, c’est une recette de pâtes à l’ail aux saveurs vietnamiennes qui occupe la première position des recettes les plus consultées. Dans le magazine Coup de pouce, c’est une salade de macaroni.

Sur Mordu, on trouve une recette de porc effiloché simplifiée, une de muffin aux bananes et une de rôti de palette à la façon de Janette Bertrand parmi les recettes les plus consultées.

Recette de muffins aux bananes riches en fibres
Recette de muffins aux bananes riches en fibres | Photo : O'Gleman Média / Maude Chauvin

On voit aussi la montée en popularité des plats à partager, qui reviennent à l’avant-plan avec le retour des grands rassemblements, après deux ans de pandémie, en commençant par la planche de beurre, un phénomène viral sur TikTok.

TikTok dans nos assiettes… ou pas

D’ailleurs, l’année 2022 était sans conteste celle du réseau social TikTok. Il y a quelques années, on y trouvait surtout des vidéos de danse virales et du contenu axé sur le divertissement. Mais aujourd’hui, c’est l’endroit parfait pour une pléthore de créateurs et créatrices culinaires qui produisent des recettes et les filment dans l’espoir de voir leur travail être partagé massivement.

Des tendances virales ont donc périodiquement déferlé sur le réseau social en 2022, comme celles des œufs râpés sur du pain grillé(Nouvelle fenêtre), du Coca-Cola « santé »(Nouvelle fenêtre) (fait avec du vinaigre balsamique et de l’eau pétillante), de la fameuse planche de beurre et, bien sûr, du negroni sbagliato.

Fait intéressant : malgré le grand nombre de vues et de partages de ces vidéos, les données compilées par l’entreprise d’achat en ligne Instacart semblent suggérer que la force du réseau social pour créer des tendances virales n’a presque pas d’effets dans le monde réel.

Les achats en ligne suivant l’arrivée de nouveaux phénomènes culinaires n’ont parfois pas bougé d’une miette. C’est le cas pour la recette de la planche de beurre, qui n’a pas provoqué de ruée vers l’ingrédient principal qui la compose.

Une recette de planche jambon-beurre
Une recette de planche jambon-beurre | Photo : Jérémie Jean-Baptiste

Les grains du climat

L'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l’organisation qui encadre les politiques agroalimentaires de l’ONU, a déclaré 2023 l'Année internationale du mil(Nouvelle fenêtre) sous l’impulsion de l’Inde, qui souhaite mettre en valeur ce grain dont elle est une grande productrice.

Le terme mil, ou millet, peut désigner un groupe de céréales communes en Asie et en Afrique et qui inclut le millet commun et perlé, le fonio, le teff et le sorgho. Ces grains sont cultivés dans des zones arides, ce qui en fait une source de nourriture importante pour une grande partie de la population mondiale.

Le sorgho est utilisé dans de nombreuses cuisines à travers le monde, dont la cuisine indienne du sud. Le «jowar upma» est un plat servi au déjeuner dans cette région.
Le sorgho est utilisé dans de nombreuses cuisines à travers le monde, dont la cuisine indienne du sud. Le «jowar upma» est un plat servi au déjeuner dans cette région. | Photo : iStock / Jogy Abraham

Cette tendance s’inscrit dans une volonté de diversifier les sources d’alimentation, surtout dans les pays en développement, afin de rendre l’agriculture plus résiliente face aux changements climatiques. Mais le millet pourrait aussi faire davantage partie de l’alimentation dans les pays développés, alors qu’on a de plus en plus d’intérêt pour les grains anciens et entiers. Un bol de grains, quelqu’un?

De nouvelles expériences au resto

La restauration est dans une période de reconstruction après les moments difficiles des deux dernières années. Mais qui dit moments difficiles dit défis et innovations. Les salles à manger rapetissent et les heures d’ouverture sont réduites. En même temps, on cherche à créer des événements spéciaux, par exemple en invitant des chefs pour des soirées éphémères, et à optimiser les menus pour qu'ils restent abordables et continuer d’offrir une bonne qualité.

D’autres évolutions sont à prévoir dans l'offre des restaurants, alors qu'un grand nombre de propriétaires sont aux prises avec une augmentation des réservations non honorées et avec une hausse du prix des aliments, mais aussi avec des revendications de la part du personnel, qui souhaite un environnement de travail plus sain et un salaire décent.

En plus de tous ces changements à venir, les ménages de la classe moyenne ont indiqué qu'ils avaient l’intention de se serrer la ceinture pour les mois à venir. Dans cette nouvelle réalité économique, les restaurateurs et restauratrices devront donc trouver des moyens d'attirer et de fidéliser la clientèle.

Des algues séchées.  | Photo : getty images/istockphoto / Plateresca