Vous naviguez sur le site Mordu

Des mauvaises herbes dans votre assiette

par  Élise Madé

de L'épicerie

L’image est en cours de chargement...

Manger des mauvaises herbes, pourquoi pas? | Photo : Radio-Canada / L'épicerie

Les mauvaises herbes se retrouvent bien souvent dans le compostage au lieu de l’assiette! Pourtant, plusieurs plantes nuisibles qu’on trouve dans les fentes du trottoir ou dans sa cour sont tout à fait comestibles et délicieuses.

L’épicerie est allée rencontrer Samy Benabed, chef à L’Auberge Saint-Mathieu du Lac, qui adore cueillir et cuisiner des plantes ayant moins bonne réputation.

Avec un peu de recherche, on réalise que ce sont des plantes à part entière qui ont des propriétés parfois médicinales, parfois gustatives qui sont intéressantes, explique le chef.

Abondantes en bordure de rue, ces plantes nuisibles doivent toutefois être préférablement cueillies dans des endroits contrôlés. La cour ou le potager sont donc les lieux à privilégier pour la récolte de ces mauvaises herbes.

Voici quelques exemples d’herbes comestibles qui méritent qu’on leur accorde un peu plus d’attention!

La matricaire odorante

L’image est en cours de chargement...

La matricaire odorante est aussi appelée « pineappleweed » en anglais ou fausse camomille. | Photo : getty images/istockphoto / LourdesPhotography

Faisant partie de la même famille que la camomille, la matricaire odorante peut pousser un peu partout : dans les potagers, mais aussi dans des endroits arides comme les craques de trottoir.

C’est l’une de mes préférées. Elle goûte l’ananas. C’est pour ça qu’en anglais, on l’appelle pineapple weed, explique Samy Benabed.

Cette plante, qui aurait des propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires, peut être dégustée en tisane.

Regardez ici le reportage de Johane Despins, Dany Croussette et Russell Ducasse de L’épicerie(Nouvelle fenêtre)

L’oxalide dressée

L’image est en cours de chargement...

L'oxalide dressée, qui ressemble au trèfle, est comestible. | Photo : getty images/istockphoto / seven75

L’oxalide dressée, une mauvaise herbe de potager, est souvent confondue avec le trèfle en raison de la forme de ses feuilles.

Je l’utilise beaucoup en raison de son acidité. Ça goûte la rhubarbe. Elle peut facilement remplacer les agrumes, comme le citron. En salade, ça fait saliver, avec un petit "punch" d’acidité, décrit notre chef.

Le trèfle

L’image est en cours de chargement...

Les feuilles et les fleurs du trèfle sont excellentes en salade, entre autres. | Photo : getty images/istockphoto / kazakovmaksim

Au printemps, le trèfle va donner des petits pompons mauves. On peut utiliser ses fleurs en salade ou séchées en tisane, dit Samy Benabed.

Les feuilles et les fleurs du trèfle sont comestibles et peuvent être mangées crues ou cuites.

Le chénopode blanc

L’image est en cours de chargement...

Le chénopode blanc est très nutritif. | Photo : Radio-Canada / L'épicerie

Le chénopode blanc, aussi appelé chou gras, est une espèce envahissante. Comestible et très nutritive, cette plante a un goût qui rappelle celui de l’épinard.

On peut utiliser ses feuilles pour en faire du pesto, excellent sur des pâtes. Samy Benabed mélange du pourpier, du chénopode, de l’amarante et des épinards qu’il blanchit et qu’il passe ensuite au robot avec de l’ail et de l’huile.

Les graines de chénopode arrivent à maturité en automne, et on peut en faire de la farine. Elles sont appréciées pour leur haute teneur en protéines.

L’amarante

L’image est en cours de chargement...

Les feuilles d'amarante et ses graines sont à découvrir dans l'assiette. | Photo : Radio-Canada / L'épicerie

L'amarante est une plante très productive et que l’on cultive pour ses graines et ses feuilles.

Elle se prépare comme les épinards. Il est préférable de retirer la grande tige, qui est un peu coriace sous la dent.

Il n’y a pas que les feuilles de l’amarante qui se mangent : ses graines, qui se récoltent à la fin de l’automne, sont comestibles et contiennent beaucoup de fibres et de protéines!

Le lierre terrestre

L’image est en cours de chargement...

Le lierre terrestre pousse un peu partout dans les potagers et les plates-bandes. | Photo : getty images/istockphoto / Anatoliy Berislavskiy

Le lierre terrestre est une mauvaise herbe qui pousse dans les potagers et les plates-bandes. Cette lamiacée est de la même famille que celle du basilic, de la mélisse, de la menthe et du thym.

Les premières pousses de lierre, avec des fleurs mauves bleutées, sont plus tendres, plus parfumées et plus chargées en huile essentielle.

Je trouve qu’elle a un goût d’agneau; d’ailleurs, j’aime beaucoup l’associer avec celui-ci, dit Samy Benabed.

Afin de vous aider à bien identifier les herbes nuisibles comestibles dans votre cour, vos plates-bandes ou vos potagers, il existe de nouveaux ouvrages fort intéressants, dont Cantine sauvage, de Nathalie Le Coz et Martin Perreault, ainsi que Cueillir la forêt, d’Ariane Paré-Le Gal et Gérald Le Gal.

Avec les informations de Johane Despins

Manger des mauvaises herbes, pourquoi pas? | Photo : Radio-Canada / L'épicerie