Vous naviguez sur le site Mordu

Cures de jus « détox » : beaucoup de promesses, peu de résultats

par  Élise Madé

de L'épicerie

L’image est en cours de chargement...

Les cures détoxifiantes en bouteille sont populaires depuis plusieurs années.  | Photo : getty images/istockphoto / efetova

S’énergiser, se détoxifier, s’immuniser… Les cures de jus en bouteille pullulent sur le marché depuis quelques années et font miroiter toutes sortes de promesses. Mais si tout cela n’était qu’un mythe? L’épicerie s’est intéressée à la question.

D’une marque à l’autre, le protocole d’une cure de jus détox est sensiblement le même : pendant plusieurs jours, on boit uniquement de l’eau et du jus, et on évite les aliments solides.

Les compagnies qui offrent ces cures de jus proposent des produits avec des ingrédients simples : du jus de légumes et de fruits, avec des herbes ou des épices. Souvent, les fruits et les légumes sont pressés à froid, ce qui permet de conserver davantage de vitamines et de minéraux.

Sur papier, les vertus alléguées sont multiples : détoxifier le corps, perdre du poids, ingérer des vitamines, faire prendre une pause à l’organisme, renforcer le système immunitaire, obtenir des effets anti-inflammatoires…

Avec ces produits, les entreprises cherchent à rejoindre une clientèle soucieuse de sa santé et prête à payer le prix fort : on parle d’environ 60 $ pour une seule journée de cure.

C’est vrai que ça peut être très tentant de consommer ces produits. On se dit : "Wow, je vais manger des carottes, du céleri, des épinards, des oranges, des pommes." Mais en réalité, on boit les fruits et les légumes, on ne les mange pas. Ça fait une énorme différence pour notre organisme, explique Marie-Josée Leblanc, nutritionniste pour l’organisme Extenso.

En effet, boire des fruits et des légumes, ce n’est pas comme les manger. Le sentiment de satiété n’est pas le même, car les jus contiennent peu de fibres, peu de protéines, et surtout beaucoup de sucre.

Imaginez : après une journée, vous pouvez avoir bu 450-500 g de sucre, mentionne Marie-Josée Leblanc.

L’image est en cours de chargement...

Quand on fait une cure de jus, il est important de savoir que boire des fruits et des légumes, ce n’est pas comme les manger. | Photo : getty images/istockphoto / Foxys_forest_manufacture

Ne manger que des glucides simples, sans protéines, fibres ou lipides, peut aussi avoir des effets négatifs : perte d’énergie, sensation de faim et baisse du métabolisme de base, entre autres.

Des jus pour détoxifier le corps?

On associe les cures de jus à la détoxication du corps. Le problème, c’est que notre corps ne réclame pas de purification ou de décrassage, indique la nutritionniste Karine Gravel.

En 2017, le pharmacologue et professeur émérite à l’Université de Montréal Jean-Louis Brazier expliquait à L’épicerie(Nouvelle fenêtre) que l’idée de détoxifier le corps repose sur deux mythes à défaire.

« Un, on ne fabrique pas de toxines, et on n’en accumule pas non plus. Le deuxième mythe est de croire qu’on fonctionne à peu près comme des moteurs de voiture, c’est-à-dire qu’on se salit, qu’on fait des déchets, que les déchets arrivent dans le foie et puis que le foie s’encrasse. C’est archifaux. Notre foie ne s’encrasse pas. »

— Une citation de  Jean-Louis Brazier, pharmacologue et professeur émérite à l’Université de Montréal

Les fameuses toxines reviennent souvent. Mais on veut se détoxifier de quoi? On ne le sait pas exactement, constate Karine Gravel.

Suivre une cure de jus ne permet donc pas réellement d’éliminer quoi que ce soit dans l’organisme.

Une bonne dose de vitamines

Les cures de jus permettent toutefois d’ingurgiter beaucoup de vitamines. Mais est-ce que le corps a réellement besoin d’ingérer plus que la dose recommandée de vitamine C? Non, affirme la nutritionniste Marie-Josée Leblanc.

« La vitamine C, c’est une vitamine hydrosoluble. Votre organisme va prendre ce dont il a besoin, soit environ 100 milligrammes de vitamine C. Le reste, il n’est pas capable de le stocker. Qu’est-ce qu’il va faire? Il va s’en débarrasser. Vous allez vous retrouver à faire pipi plusieurs fois et votre vitamine C va finir dans les toilettes. »

— Une citation de  Marie-Josée Leblanc, nutritionniste

Ce n’est pas difficile d’atteindre les recommandations en vitamine C, ajoute Karine Gravel. On les atteint en mangeant des fruits et des légumes de façon équilibrée.

Une pause pour notre système digestif?

Plusieurs prétendent que suivre une cure de jus et ainsi éviter les aliments solides pendant un certain laps de temps est bénéfique, puisque cela donne une pause au système digestif. Encore une fois, cette croyance n’est pas fondée.

Il n’y a rien qui dit qu’on doit faire prendre une pause à notre corps. On n’a pas besoin d’arrêter de manger des aliments, précise Karine Gravel.

L’image est en cours de chargement...

Il n'est pas nécessaire de faire prendre une pause à notre système digestif. | Photo : iStock

Des promesses floues

Sur leur emballage, ces produits vantent des bienfaits comme la réparation des tissus, le renforcement du système immunitaire, la détoxication du foie et des reins ou des effets anti-inflammatoires.

Même si Santé Canada interdit certains termes, la réglementation reste assez floue et permet aux entreprises de faire ces allégations.

À moins qu’une marque ait fait faire des études pour démontrer les bienfaits liés à la consommation de ses produits, la simple présence dans la bouteille d’ingrédients généralement reconnus comme étant bons pour la santé ne leur permet pas de communiquer que leurs produits procurent un bénéfice spécifique, souligne la nutritionniste et spécialiste en marketing alimentaire et santé Isabelle Marquis.

C’est pourquoi ces entreprises fondent leur marketing autour de promesses qui sont sujettes à interprétation. Et elles mettent de l’avant des ingrédients étudiés pour leurs bénéfices en lien avec la santé, que ce soit par exemple le gingembre, reconnu pour ses effets stimulants, ou encore le curcuma et le poivre noir, qui ont des propriétés anti-inflammatoires.

La nutritionniste Karine Gravel précise toutefois que ces ingrédients ont seulement été étudiés sur des souris, et qu’on ne peut extrapoler ces résultats sur des êtres humains. Ça prendrait des doses irréalistes pour avoir les mêmes effets sur les humains, dit-elle.

Il n’est donc pas possible d’affirmer que le fait de boire des jus avec ces ingrédients a de véritables bienfaits pour la santé.

Une perte de poids temporaire

Une cure de jus qui dure plusieurs jours peut faire perdre du poids rapidement. Mais ce poids se récupère tout aussi rapidement. C’est impossible de conserver cette perte de poids, soutient Karine Gravel. Ce n’est pas nécessairement une partie de masse grasse qu’on perd. On perd de la masse musculaire et de l’eau. Ce n’est pas nécessairement une bonne nouvelle, puisque c’est sûr qu’on va reprendre ce poids.

L’image est en cours de chargement...

Si certaines personnes espèrent perdre du poids en faisant une cure de jus, il faut savoir que ces cures procurent plutôt l'effort contraire. | Photo : iStock

Il est même courant de reprendre ce poids sous forme de gras et de tissus adipeux. Si on prive notre organisme de calories, ce qu’il fait, c’est qu’il va diminuer son métabolisme de base, et il va diminuer sa dépense énergétique totale. Quand on recommence à manger, on va stocker ces surplus de calories et reprendre le poids perdu, explique Marie-Josée Leblanc.

Pour Karine Gravel, qui place l’alimentation intuitive au cœur de sa pratique, il peut être plus sain de se questionner sur son rapport à la nourriture plutôt que de se lancer dans des cures de jus ou des régimes. Suivre ces cures, ça nous donne l’impression d’avoir le contrôle sur notre santé. C’est l’attrait d’une solution facile, rapide et miraculeuse. Si on n’a pas une alimentation saine, on a l’impression que ça va combler nos besoins. On prend ça plutôt que de faire de l’introspection sur sa relation avec la nourriture.

Avec les informations d’Andrée Langlois et d’Élise Madé

Les cures détoxifiantes en bouteille sont populaires depuis plusieurs années.  | Photo : getty images/istockphoto / efetova