Vous naviguez sur le site Mordu

Gourmand malgré les « sans » : K pour Katrine lance un premier livre de cuisine

par  Eliane Bourque

L’image est en cours de chargement...

Ensemble est le mot qui résume le mieux ce qui guide Katrine et sa fille lorsqu'elles cuisinent.  | Photo : KO Éditions / Ariel Tarr

Cinq ans après le lancement de la populaire plateforme web K pour Katrine, Katrine Paradis propose un premier livre de cuisine.

Écrit en collaboration avec sa fille Margaux, ce recueil de plus 100 nouvelles recettes exclusives poursuit la mission du site : aider les gens à cuisiner sans gluten et sans produits laitiers, mais surtout sans aucun compromis sur le goût.

Comment as-tu trouvé l’expérience de cuisiner avec ta fille pour le livre?

Tellement fun! Margaux a beaucoup de créativité. Elle a 23 ans, et elle nous garde jeunes. On se complète bien, on s’entend bien, c’est un vrai bonheur! Parfois, je me pince et je me demande combien de temps ça va durer encore! De mon côté, mes forces sont la discipline et l’ordre dans la cuisine, alors que ma fille, c’est l’inventivité derrière la recette. On a beaucoup de plaisir. Au fil du temps, elle s’est intégrée dans l’équipe. Elle venait aux séances photo et nous donnait son avis sur l’esthétisme; elle est rapidement devenue indispensable. Elle développe des recettes, mais c’est aussi notre styliste culinaire. Moi et ma partenaire, on l’adore. Elle a développé plus de la moitié des recettes sur le livre tandis que Marie-Josée et moi travaillions sur le site de K pour Katrine. Elle a travaillé très fort pendant la pandémie.  

L’image est en cours de chargement...

Ce premier livre de cuisine survient 5 après le lancement du site K pour Katrine. | Photo : KO Éditions / Ariel Tarr

Comment expliques-tu l’engouement du Québec pour la cuisine sans gluten et sans produits laitiers?

Bien sûr, il y a un côté pratique, mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, 60 % des gens qui cuisinent nos recettes n’ont pas de restrictions alimentaires, contre 40 % avec des intolérances! Je pense que c’est une tendance, au Québec. On est assez allumés là-dessus. Chez nous, ce sont nos enfants qui nous ont poussés à nous développer. Je crois que dans toute famille au Québec, il y a au moins un enfant qui ne mange plus de poisson, qui mange végé, végane ou qui a une intolérance. Si on veut manger en famille, il faut s’adapter maintenant! Dans notre temps, c’était  mange ce qu’il y a sur la table  et rien d’autre. Lorsque Margaux, ma fille, nous a proposé de faire un défi végé en famille, nous avons tous embarqué. J’ai découvert la cuisine végétalienne et végétarienne même si je mange encore de la viande rouge. J’étais par contre  tofu résistante  jusqu’à très récemment, mais je change tranquillement d’idée. C’est une question de découvertes et de profiter de la nourriture. On s’adapte! 

L’image est en cours de chargement...

Katrine Paradis et sa fille Margaux Verdier ont travaillé main dans la main pour la création de ce livre de recettes. | Photo : KO Éditions / Ariel Tarr

Qu’est-ce qui t’a poussée à écrire un livre de cuisine?

C’est plutôt simple! Avant même le lancement de notre page K pour Katrine, on avait envie de faire un livre de cuisine. Pour Marie-Josée (ma partenaire d’affaires) et moi, ça a toujours été un objet que l’on chérit, ça a toujours été un souhait. Dès le début, on ne voulait pas vraiment de blogue, mais plutôt un site web. Six mois après le lancement, on collaborait déjà avec Métro, en plus de réfléchir à un livre. Finalement, c’est KO médias qui nous a convaincues de débuter par une série de magazines plutôt qu’avec un livre. Par la suite, on s’est fait le cadeau de faire le livre, mais de prendre le temps, même si c’était dans nos intentions depuis longtemps. Comme K pour Karine est avec KO depuis le tout début, ça allait de soi de faire un livre avec eux. 

Crois-tu que ton livre pourra aider les gens?

Oui! Les gens qui ont des intolérances, lorsqu’ils le découvrent, se sentent pris au dépourvu. Ils se demandent s’ils vont encore aimer manger. Sans approche médicale ni nutritionniste, on leur donne indéniablement un coup de pouce. Notre livre s’impose comme une solution gourmande. On ne veut faire aucun compromis sur le plaisir de manger. Nos recettes ne sont pas plates! Notre objectif est d’être joyeux et de s’éloigner du sentiment de privation. 

Te sens-tu brimée par les intolérances?

Pour ma famille et moi, c’est une question d’attitude! Plutôt que de voir ça comme une privation, on se réjouit de ce qui nous attend dans l’assiette. Ça nous permet de découvrir et de profiter de nouveaux aliments. Chez moi, j’ai une fille avec beaucoup d’intolérances alimentaires et une autre fille qui mange sans gluten, et on arrive à faire quelque chose pour tout le monde. C’est un peu ça, K pour Katrine. Asseoir tout le monde à la même table, peu importe les allergies ou les goûts de chacun. On reçoit d’ailleurs plusieurs messages d’amour à ce sujet! Notre cuisine est familiale, pensée pour recevoir. 

L’image est en cours de chargement...

Le livre contient toutes sortes de recettes, dont plusieurs qui se cuisinent directement dans une poêle en fonte. | Photo : KO Éditions / Ariel Tarr

Quelques questions en rafale pour terminer l’entrevue…

Si on te demandait de choisir une seule recette dans ton livre :

Tellement dur! Dès que je fais un choix, je pense à celles que je n’ai pas nommées. Je crois que ce serait les pâtes sauce crémeuse aux poivrons rôtis. Ça, c’est hyper facile, une sauce au mélangeur, mais ça démontre qu’on peut manger des choses qui semblent crémeuses, mais sans crème. Les pâtes sont hyper savoureuses. C’est ma recette favorite... du jour en tout cas!

Ton endroit favori pour dénicher des livres de cuisine :

Il y a une place qui offre des livres en anglais, mais qui possède une collection magnifique : Anthropologie! Ce sont des livres qu’on ne trouve pas ailleurs et qui sont de magnifiques objets.

La recette que tu cuisines le plus souvent :

Les muffins de K pour Katrine! Muffins banane chocolat et pistache. Un incontournable. Elle est là depuis le tout début et je ne suis pas la seule à l’aimer! 

Si tu devais choisir un seul ingrédient à apporter sur une île :

Si je ne peux choisir qu’un ingrédient, ce serait de la lime, au cas où ça ne pousse pas sur l’île! Tu peux l’utiliser pour aromatiser le poisson que tu pêches, et utiliser le zeste et du jus avec de la canne à sucre (s’il y en a) pour préparer un petit rhum!

Une figure culinaire qui t’a inspirée au Québec :

Josée Di Stasio et Daniel Pinard. Ce sont mes premières amours de cuisine. J’écoutais leur émission religieusement! 

K pour Katrine est en librairies depuis le 20 octobre.

Ensemble est le mot qui résume le mieux ce qui guide Katrine et sa fille lorsqu'elles cuisinent.  | Photo : KO Éditions / Ariel Tarr