Vous naviguez sur le site Mordu

Le macaroni chinois de Margot

par  Émilie Lavallée

Margot Paquette et sa recette de macaroni chinois | Photo : Radio-Canada / Émilie Lavallée

Margot Paquette, est mère de trois enfants, grand-mère de cinq petits-enfants et arrière-grand-mère trois fois (bientôt cinq). À la maison familiale, c'était elle qui s'occupait de faire à manger. Ses plats emblématiques sont le spaghetti au fromage, les boulettes cocktails, le macaroni long avec sauce à la viande et le macaroni chinois. Ces recettes font encore aujourd'hui le plaisir de sa famille quand elle les cuisine.

Les recettes de grand-mère ont une place spéciale dans nos cœurs. Elles sont souvent plus délicieuses que n’importe quel plat d’un restaurant gastronomique en raison de l’attachement nostalgique que nous leur portons. C’est pourquoi l'équipe de Mordu est partie à la rencontre de grand-mères, qui lui ont raconté leurs souvenirs et dévoilé leurs succulentes recettes.

Macaroni chinois au poulet

Recette de macaroni chinois - Radio-Canada / Émilie Lavallée
Préparation
15 min
Cuisson
25 min

Margot Paquette a accepté de révéler sa recette familiale de macaroni chinois à la communauté de Mordu.

Quelle est votre ville de résidence?

Mont-Rolland

Quel âge avez-vous?

89 ans

Quel souvenir est attaché à votre recette de macaroni chinois?

C’est la recette que je préparais à mes enfants quand ils étaient petits. Quand mes enfants ont eu des enfants, c’est devenu l’une de leurs recettes favorites à eux aussi. Maintenant, ils me demandent la recette pour la préparer à leur tour à mes arrière-petits-enfants. C’est vraiment une tradition dans la famille, cette recette-là!

Quel est votre repas favori?

L'osso buco, sans hésitation!

Quel est l'ingrédient essentiel dans votre cuisine?

Les tomates. J’en ai tout le temps chez moi. L’été, elles viennent de mon jardin, et l’hiver, j’en achète à l’épicerie.

Quel est votre restaurant favori?

Le casse-croûte L'Arc-en-Ciel, à Piedmont, et le restaurant Spago, à Sainte-Adèle.

Quel livre de cuisine connaissez-vous par cœur (ou presque)?

La Cuisine maman Dion. J'aime beaucoup ce livre, parce qu'il contient plusieurs recettes goûteuses, simples et peu coûteuses, donc elles sont accessibles à tout le monde.

Quels étaient les plats de votre enfance?

Ma mère cuisinait souvent du bouilli et des omelettes. On mangeait beaucoup de filets de porc et de saucisses aussi, parce que dans ce temps-là, on abattait les animaux de la ferme pour les manger. Je me souviens que je pleurais, parce que c'était moi qui devais tenir l'embout où le sang coulait. On faisait du boudin avec ça.

D'après vous, quel plat définit le mieux votre génération?

La tourtière et le pâté au poulet. Durant le temps des Fêtes, on cuisinait de la tourtière, et tout le reste de l'année, c'était du pâté au poulet. On tuait les poules pour faire le pâté au poulet et on utilisait les légumes de notre jardin. C'était un plat qui ne nous coûtait pas cher.

Avez-vous une anecdote cocasse ou un fail culinaire à nous raconter?

J’étais chez mon fils pour garder ses deux enfants. Je voulais faire cuire un jambon dans le presto, alors j’ai mis ma viande avec de l’eau à l’intérieur avant de fermer le couvercle. Le problème, c’est que ce n’était pas le presto avec lequel j’étais habituée à cuisiner. Je pensais qu’il ne fonctionnait pas, puisque le bouchon ne s’était pas encore mis à bouger.

Alors j’ai décidé de toucher au bouchon. Très mauvaise idée, parce que le contenu du presto a revolé au plafond. Ça a même brisé la hotte du four au passage. Je me suis brûlé le bras aussi. Et le plus vieux des deux enfants m’a crié : On ne te fera plus garder ici! Tu ne sais pas comment faire cuire un jambon. Je vais le dire à mon père.

Margot Paquette et sa recette de macaroni chinois | Photo : Radio-Canada / Émilie Lavallée