Pétoncles, patates et caviar sauvage dans la coupe Stanley à Québec

Chargement du lecteur vidéo en cours...

Coupe Stanley, David Savard, taniere  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Le défenseur David Savard a célébré comme un foodie avec la coupe Stanley, mercredi soir, à Québec. Celui qui a contribué à la conquête du Lightning de Tampa Bay, a dégusté des patates de l’île d’Orléans, des pétoncles de la baie de Fundy et de caviar sauvage du lac Saint-Pierre dans le mythique saladier de Lord Stanley.

Incroyable! Ça goûte le ciel, le ciel! , s’est exclamé le joueur de hockey professionnel suite à sa première bouchée. Celui qui réside à Lac-Beauport et qui portera les couleurs du Tricolore la saison prochaine a fait appel à l’équipe du restaurant Tanière3, dans le Vieux-Port de Québec, pour célébrer sa victoire.

L'image est en cours de chargement...

David Savard et le directeur de salle Roxan Bourdelais quelques instants après l'arrivée de la coupe Stanley dans la voûte principale du restaurant. | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

On est des foodies, moi et ma femme. Ce n’est pas une passion, mais manger dans les bons restaurants et essayer de nouvelles choses, c’est quelque chose qu’on adore. On est tombé en amour avec la bouffe à la Tanière et on trouve ça encore plus le fun qu’ils utilisent le terroir québécois.

David Savard, défenseur, Canadien de Montréal

L'image est en cours de chargement...

Le chef Nicol a attaché des filtres à huile de friteuse autour de chaque pot de caviar afin de retirer le maximum de saumure, avant de verser le tout sur de fines tranches de pétoncles trempés dans un beurre clarifié et saupoudrés de poudre de pétoncles caramélisés. | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Comme de p’tits culs qui viennent de faire un mauvais coup

Équipé de pinces délicates et élancées, couramment utilisées dans les cuisines de restaurants haut de gamme, le chef François-Emmanuel Nicol, accompagné de ses deux sous-chefs Sébastien Rémillard et Charles-Antoine Gendreault, a rempli la coupe Stanley avec des aliments québécois.

Ils ont déposé environ deux kilos de pommes de terre de l’île d’Orléans, une cinquantaine de pétoncles frais, ainsi que 500 grammes de caviar d’esturgeon du lac Saint-Pierre dans une sauce au beurre blanc.

David est venu manger au restaurant la semaine dernière et il a adoré notre plat de pétoncles, raconte le chef Nicol. À la fin du service, on lui a dit que s’il en voulait plus, qu’on pouvait lui servir avec plaisir, mais dans la coupe Stanley. À notre grande surprise, il a dit oui.

J’ai dit ça en joke. Je ne m’attendais pas à ce qu’il dise oui. Là, on se sent comme de p’tits culs qui viennent de faire un mauvais coup.

François-Emmanuel Nicol, chef et copropriétaire de Tanière3.

L'image est en cours de chargement...

François-Emmanuel Nicol, Sébastien Rémillard et Charles-Antoine Gendreault ont rempli la coupe Stanley avec des aliments québécois dont ils célèbrent la beauté au quotidien.  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Cette semaine, l’attaquant Mathieu Joseph a opté pour de la poutine dans la coupe alors que Yanni Gourde, lui, a préféré y déguster de la tire d’érable.

Il y a bien du monde qui ont fait bien des choses avec cette fameuse coupe, mais de voir un joueur élite souligner notre travail, le terroir québécois, c’est une très grande fierté , souligne le chef François-Emmanuel Nicol, dont le menu est composé exclusivement d’aliments issus du territoire québécois.

L'image est en cours de chargement...

La coupe Stanley avec des patates de l'île d'Orléans, des pétoncles de la baie de Fundy et du caviar sauvage du lac St-Pierre, le plat signature du restaurant Tanière à Québec.  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Des bouchées de radis au beurre de culture et mélèze ainsi que des cannelés décorés de foie gras au calvados ont aussi été servies au cours de cette célébration privée pour les amis et membres de la famille de David Savard.

Coupe Stanley, David Savard, taniere  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel