Légumes bio : servez-vous !

L'image est en cours de chargement...

Annie et Olivier, dans leur petite ferme maraîchère : Les jardins de la rivière Maskinongé. | Photo : O'Gleman Média / Maude Chauvin

Imaginez si vous pouviez vous servir des légumes biologiques fraîchement récoltés dans une ferme, sans aucun vendeur ou commis. Sans personne pour vous surveiller ou vous refiler la facture. Vous choisissez vos légumes, vous laissez de la monnaie dans une boîte en retour… et vous repartez! Populaire dans les campagnes des États-Unis, ce concept de kiosque en libre-service est de plus en plus offert par des fermiers du Québec.

Par Nadielle Kutlu

C’est d’ailleurs la troisième année que la petite ferme maraîchère Les jardins de la rivière Maskinongé, à Saint-Didace dans Lanaudière, propose cette sympathique formule tous les week-ends de l’été. Une approche basée sur la relation de confiance avec les clients.

On tient un kiosque couvert en libre-service au milieu des jardins. Il y a un frigo et des tablettes. Les légumes sont portionnés, tous les prix sont indiqués. Les clients se servent et inscrivent ce qu’ils ont choisi sur une feuille à leur disposition. Ils font leur compte et glissent l’argent dans une fente, explique Annie Béchard, 51 ans, copropriétaire avec son conjoint, Olivier Gravel. Le couple cultive une cinquantaine de légumes biologiques et de fines herbes.

Ça fonctionne bien et c’est profitable parce que ça nous permet de passer nos surplus de légumes et de poursuivre notre travail pendant que les gens se servent. Ils trouvent ça bien aussi de nous voir à l'œuvre, de nous parler , poursuit Annie.

N’a-t-elle pas peur que des clients partent sans payer ? Non. On part du principe qu’il faut faire confiance aux gens , répond celle qui a quitté Montréal et son emploi en développement local pour s’installer à la campagne et se lancer dans la culture maraîchère. Je pense que les clients apprécient aussi qu’on leur fasse confiance. Il y en a même qui arrondissent les montants et donnent plus. Et la plupart des gens savent c’est quoi le travail de maraîcher, avec tout ce que ça implique. Pour ceux qui n’ont pas pu s’abonner aux paniers bio de la ferme, voilà une autre façon de s’approvisionner en légumes de saison.

L'image est en cours de chargement...

Panier de légumes biologiques du Québec. | Photo : O'Gleman Média / Maude Chauvin

Des légumes d’ici à découvrir

Si la laitue, les tomates, les concombres, les oignons, les radis, sont des incontournables au kiosque, c’est aussi l’occasion de découvrir des légumes moins prisés.

Un des coups de cœur d’Annie? Le mini poivron orange de la variété Do Hill : Il est tellement sucré! C’est vraiment bon et super le fun à faire découvrir. Les enfants en raffolent. On en aura d'août à septembre.

Et saviez-vous qu’on fait pousser du gingembre au Québec, même si on en trouve très rarement à l’épicerie ? C’est le bébé gingembre. Ça goûte différent des gingembres qu’on achète à l’épicerie, c’est un peu moins fort, moins piquant, plus floral , mentionne Annie.

Si vous aimez la roquette, vous allez adorer la verdure asiatique, comme les feuilles de moutarde, qui donnent du punch à une salade . Quant au chou rave, de plus en plus connu, il intimide encore, constate Annie. Pourtant, c’est croquant, c’est frais. On le mange souvent cru, mais on peut aussi le faire mijoter.

Cette année, face à la demande, le couple a triplé sa superficie d’ail québécois qui sera disponible dès juillet. Un autre produit local qui se fait rare dans nos épiceries. Alors autant profiter de la récolte chez nos fermiers!

Travailler dehors, vivre à la campagne pas seulement comme retraités, mais en menant un projet précis, voilà les désirs qui animent Annie et Claude. Ensemble, ils ont uni leurs forces pour bâtir leur entreprise et devenir fermiers de famille. Un pas à la fois. On a écouté notre élan, et on a foncé , lance Annie, fière du chemin parcouru. Comme quoi il n’est jamais trop tard pour changer de carrière et vivre une passion !

Kiosque en libre-service des jardins de la rivière Maskinongé :

-Vendredi de 15h à 18h -Samedi de 10h à 17h -Dimanche de 12h à 17h

Après la fête du Travail en septembre, le kiosque en libre-service sera ouvert uniquement les samedis et dimanches. Et seulement les samedis, en octobre, jusqu'à l’Action de grâce.

Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/jardinsrivieremaskinonge/(Nouvelle fenêtre)


Nadielle Kutlu est journaliste et chef de contenu du magazine Savourer.


Annie et Olivier, dans leur petite ferme maraîchère : Les jardins de la rivière Maskinongé. | Photo : O'Gleman Média / Maude Chauvin