Dix « restaurants de l’année » aux Lauriers de la gastronomie

L’image est en cours de chargement...

Le gala des Lauriers est de retour pour une troisième édition | Photo : Courtoisie / Les Lauriers

Le jury des Lauriers de la gastronomie québécoise, la grande fête de la restauration, a choisi de souligner l’effort remarquable des établissements culinaires de la province malmenés depuis le début de la pandémie. Dans un geste exceptionnel à l’image de la dernière année, le Laurier du restaurant de l’année a été décerné aux... dix finalistes de la catégorie. Une première pour le gala.

On a vécu des choses. Chacun a vécu des drames. Il y en a pour qui ç'a été mieux, d'autres pour qui ç'a été une catastrophe. C'était extrêmement important de rappeler qu'on est tous là-dedans ensemble. (...) Soyons tous fiers de ce qu'on a accompli cette année. La restauration va devoir changer à la suite de ça, a mentionné Antonin Mousseau-Rivard, chef propriétaire du Mousso et membre du jury des Lauriers.

Les lauréats de la catégorie restaurant de l’année sont donc :

  • Candide (Montréal)
  • ARVI (Québec)
  • Casgrain BBQ / Vin Mon Lapin (Montréal)
  • L’Épicurieux (Val-David)
  • Côté Est (Kamouraska)
  • L’Île Flottante (Montréal)
  • Mastard (Montréal)
  • Montréal Plaza (Montréal)
  • Battuto (Québec)
  • La Belle Histoire (Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson)

La crise - et les soubresauts qu'elle a engendrés pour le milieu - a évidemment été le thème central du gala. Dans ma vie, jamais j’aurais pensé que je me ferais livrer du Toqué! , a lancé l’animateur Christian Bégin dans son numéro d’ouverture.

Le comédien Emmanuel Bilodeau a rendu hommage à la solidarité dont la communauté culinaire a fait preuve depuis mars 2020 avec la lecture d’un texte engagé de l’artiste et restauratrice Élisabeth Cardin, du restaurant Manitoba.

Dyan Solomon, cheffe de l’année

La chef Dyan Solomon, qui pilote le Olive + Gourmando, le Un Po di Piu et le Foxy, a reçu le Laurier de la chef de l’année. La lauréate est un visage bien connu du milieu culinaire québécois depuis plusieurs années. Celle qui a d’abord fait ses classes au Toqué! a ouvert son premier établissement en 1998, le café Olive + Gourmando, devenu une véritable institution dans le Vieux-Montréal.

L’image est en cours de chargement...

La cheffe Dyan Solomon | Photo : Photo tirée du livre Olive + Goumando / KO Éditions

Véronique Dalle, du Foxy, a été sacrée sommelière de l’année. Le Laurier de la meilleure mixologue ou bartender est remis à Kate Boushel du Atwater Cocktail Club, à Montréal, et le prix du meilleur service de l’année est décerné à Sophie Allaire du restaurant La Belle Histoire à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson.

Anita Feng a quant à elle reçu le prix de la révélation de l’année pour son restaurant éphémère J’ai Feng.

L’image est en cours de chargement...

Anita Feng | Photo : Zone 3 / Rosalie-Anne Lavoie Bolduc

La Guylaine Tremblay de la gastronomie

Les Lauriers ne récompensent pas que des gens qui travaillent dans des restaurants. Le Laurier du public est remis à l’irremplaçable Ricardo pour une troisième fois. Tu sais que tu es en train de devenir la Guylaine Tremblay de la gastronomie? a envoyé l’animateur Christian Bégin au gagnant.

Albert Elbilia, de la boulangerie Merci La Vie, à Piedmont, a été couronné boulanger de l’année. Le Laurier du pâtissier est remis à Benjamin Oddo pour son travail à la Maison Oddo, à Gatineau.

Le travail des producteurs et des productrices alimentaires a également été reconnu. Isabelle Rochette et Paul Cirka, de Cirka Distilleries, ont récolté le Laurier du brasseur, vigneron ou producteur de boissons de l’année.

La productrice de l’année est Fernande Ouellet, de la ferme Rusé Comme Un Canard, à Granby, et le Laurier de l’artisan de l’année est donné à Phillip Viens, d’Aliments Viens, un producteur de charcuteries.

Faire rayonner la culture culinaire

D’autres personnalités du monde gastronomique québécois sont mises à l’honneur, notamment la chef Colombe St-Pierre qui reçoit le Prix du rayonnement de la culture culinaire.

L’image est en cours de chargement...

Colombe St-Pierre, chef-propriétaire du restaurant Chez St-Pïerre | Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Les Lauriers de la gastronomie sont choisis par la brigade, un groupe rassemblant des milliers de professionnels de la restauration et de l’alimentation au Québec, ainsi que par un jury formé d’acteurs du milieu qui se retirent de la course.

Cette année, le jury était composé de Véronique Rivest, sommelière et propriétaire du Soif Bar à Vin, de Suzanne Dufresne, productrice de la Fromagerie Au Gré des Champs, de Marie-Claude Lortie, journaliste à La Presse, de Jean-Sébastien Michel de la boutique Alambika, de Antonin Mousseau-Rivard, chef propriétaire du Mousso ainsi que de Alexander Reford des Jardins de Métis.

La liste complète des gagnants(Nouvelle fenêtre) est disponible sur le site des Lauriers de la gastronomie québécoise.

Le gala des Lauriers est de retour pour une troisième édition | Photo : Courtoisie / Les Lauriers