Entrevue avec Marc Séguin : « Là, on s’en construit une belle fierté »

Chargement du lecteur vidéo en cours...

L'artiste Marc Séguin se joint aux artisans distillateurs Les Subversifs.  | Photo : Radio-Canada / Courtoisie Les Subversifs

« On est en train de définir notre identité à travers notre sol, nos racines et ce que l’on mange », observe le peintre, réalisateur et romancier Marc Séguin. Celui qui milite activement pour la production agroalimentaire locale et territoriale devient officiellement partenaire des artisans distillateurs Les Subversifs, des pionniers de la microdistillerie au Québec. C'est un geste de plus qui lui permet de participer activement à la création d'une identité forte et fière dans l'assiette des Québécois.

Fondés en 2011 par Fernando Balthazard et son associé Pascal Gervais, Les Subversifs créent des alcools de terroir à l’image du Québec, dans un lieu de culte désacralisé : l’église Marie-Auxiliatrice de Sorel-Tracy.

Parmi leurs grands célébrés, le fameux gin au panais et le réduit, ainsi qu'une liqueur de gin à l’érable — un alcool oublié du terroir —, qui se retrouve pourtant au cœur des traditions de la cabane à sucre au Québec.

Leurs produits mettent de l’avant des personnages  subversifs et oubliés  de l’histoire du Québec, dont le frère Marie-Victorin, la diplomate et interprète Isabelle Montour, le héros de guerre Léo Major et la première femme médecin canadienne-française, Irma Levasseur. Leurs portraits peints de la main de Marc Séguin sont utilisés comme étiquettes.

 Quand on fouille un peu et on s’ouvre, on se rend compte qu’il y a mieux et que le mieux on peut le faire ici en plus. 

Marc Séguin

L'image est en cours de chargement...

En compagnie de Fernando Balthazard et Pascal Gervais, MarcSéguin espère créer des alcools de terroir à l'image de la beauté riche et sauvage du Québec.  | Photo : Radio-Canada / Courtoisie Les Subversifs

Maître chez soi

Joint virtuellement sur sa ferme à Hemmingford dans le sud-ouest de la Montérégie, Marc souligne l’importante mobilisation artisanale citoyenne à laquelle on assiste en ce moment. Il fait un parallèle avec le mouvement souverainiste des années 70-80, un courant politique qui revendique un Québec souverain. De la cuve de brassage aux jardins, des  subversifs  prennent d’assaut le territoire dans une volonté d’être maîtres chez eux.

 Je pense qu’on a plus d’identité et de fierté quand on s’implique à développer un produit dont on a rêvé , croit celui qui aussi développé deux fromages en collaboration avec la Fromagerie de L'Isle-aux-Grues : la Bête à Séguin et l'Angélique-à-Marc. Il prête aussi son art aux vins nature du vigneron Frédéric Simon du vignoble Pinard & filles.


Distillerie Les Subversifs
lessubversifs.ca(Nouvelle fenêtre)

L'artiste Marc Séguin se joint aux artisans distillateurs Les Subversifs.  | Photo : Radio-Canada / Courtoisie Les Subversifs