La cascatelli et la quête de la pâte parfaite

par  Eliane Bourque

L'image est en cours de chargement...

La forme de la cascatelli lui permet de contenir la sauce au maximum.  | Photo : Courtoisie / site web The Sporkful

Douze semaines : c’est le temps qu’il vous faudra patienter pour mettre la main sur la cascatelli, une nouvelle forme de pâte alimentaire qui fait le buzz depuis son lancement en mars dernier. Et ça, c’est seulement si vous résidez aux États-Unis! Pour les gens vivant au Canada, c’est une autre paire de manches.

Dan Pashman déteste les spaghettis. Ils ne retiennent pas la sauce correctement, sont difficiles à attraper avec une fourchette, bref ils sont désuets. C’est entre autres ce qui l’a poussé à créer une nouvelle forme de pâte. Ça et l’envie d’inventer son propre aliment, pour marcher dans les traces d’autres entrepreneurs.

Pour l’animateur et créateur The Sporkful, un balado humoristique qui aborde la nourriture sous tous les angles, son nouveau produit devait être abordable, facile à livrer aux quatre coins du pays et non périssable. Il ne se doutait pas qu’il se lançait dans une aventure qui durerait trois ans.

La cascatelli (dérivé du mot italien pour cascade) répond à tous ces critères. Grâce à son arc et à ses angles, elle contient la sauce au maximum. Certaines personnes qui ont évalué la pâte la comparent même à un ravioli : toutes les saveurs sont si bien conservées qu’on croirait la cascatelli farcie. Sa forme courbée facilite sa manipulation, et sa texture serait, selon les amateurs et amatrices, tout simplement parfaite et légèrement rebondissante.

Créer une nouvelle pâte : un défi de taille

Ne s’improvise pas créateur ou créatrice de pâte qui veut. Pour raconter la surprenante histoire de l’élaboration de son produit, l’animateur a lancé le balado de six épisodes Mission : ImPASTAble.(Nouvelle fenêtre) Après tout, quelle entreprise de pâtes qui se respecte voudrait miser sur un inconnu proclamant qu’il a inventé la meilleure forme de pâte de tous les temps?

Fabriquer une pâte implique de choisir le bon ratio d’ingrédients, d’étudier la forme pour une cuisson uniforme et surtout de créer un moule spécial en bronze pour ajuster la machinerie et permettre une production standardisée. Ce moule unique doit prendre en considération les altérations subies par la pâte tout au long du processus.

Et aux États-Unis, Giovanni Cannata est le seul designer de moule encore actif et il travaille déjà pour les grands joueurs comme Campbell et Kraft.

Dans son balado, Dan raconte ses péripéties simplement pour le joindre et le convaincre que son projet était réellement révolutionnaire.

Au fil des épisodes, Dan Pashman nous fait voyager avec lui jusqu’au laboratoire de pâtes alimentaires (oui, ça existe vraiment) de l’Université du Dakota du Nord pour discuter de la recherche, et il nous transporte jusqu’à Sfoglini, une petite entreprise de pâte, avec laquelle il a conclu une entente pour fabriquer ses premières 5000 boîtes.

L’aventure alimentaire de Dan Pashman n’a pas été de tout repos, mais le jeu en valait la chandelle. Selon le créateur, les 3700 premières boîtes de cascatelli se sont vendues en moins de 2 heures.

Avec les nouveaux délais de production, il faudra vous armer de patience pour y goûter! Si vous décidez toutefois de persévérer et de les commander, les pâtes sont en vente sur le site Sfoglini(Nouvelle fenêtre) au coût de 4,49 $ US la livre.

La forme de la cascatelli lui permet de contenir la sauce au maximum.  | Photo : Courtoisie / site web The Sporkful