La céréale au cœur des vignobles de Bordeaux

signé par  Allison Van Rassel

de Ça vaut le détour!

L'image est en cours de chargement...

La céréale permet notamment de dynamiser le sol des vignobles. | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour dynamiser leurs cultures, les vignobles du Château Patache d'Aux à Bégadan dans le Médoc et du Château Capet Guillier sous l'appellation Saint-Émilion dans le département d'Hippolyte font appel aux céréales. Coup d'œil à cette pratique qui assure une culture respectueuse de l'environnement.

La saison touristique sur la Route des vins de Bordeaux étant terminée et les vendanges aussi, le moment est parfait pour s'entretenir avec des vignerons. C'est lors d'une visite de deux vignobles de Bordeaux que je découvre des façons de faire peu interventionnistes, côté agriculture, qui semblent porter leurs fruits.

Château Patache d'Aux, Médoc

Le Château Patache d'Aux produit un vin qui répond aux normes de la certification de haute valeur environnementale (HVE). Ce sceau assure l'utilisation de pratiques respectueuses de l'environnement à toutes les étapes de l'exploitation agricole. Une certification de plus en plus reconnue en France auprès des consommateurs soucieux des pratiques environnementales. Le vignoble plante de l'orge au pied des vignes afin de dynamiser le sol argilocalcaire et d'en favoriser l’équilibre. C’est assez magique comme céréale, raconte la directrice du Château Patache d'Aux, Lucie Lauilhé. Quand il pleut, elle se développe, et quand il fait sec, elle sèche. L'intégration de l'orge permet aussi de réduire le risque de maladie et offre une aération naturelle des sols.

L'orge permet de garder les vignes en équilibre et d'apporter de l’azote et des sucres solubles viables à la vie microbienne des sols.

Lucie Lauilhé, directrice du Château Patache d'Aux

Château Capet Guillier, Saint-Émilion

L'image est en cours de chargement...

Benoit Coq, œnologue | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Patrimoine mondial de l'humanité de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Saint-Émilion est une appellation d'origine protégée où l'on élabore quelques-uns des vins les plus dispendieux au monde. Les vins du Château Capet Guillier sont soyeux et élégants, à l’image des cuvées d’exception de l'appellation. La fierté de l’œnologue du Château, Benoît Coq, est un grand cru élaboré uniquement avec du merlot provenant d’une seule parcelle de vignes située sur la côte sud du plateau calcaire de Saint-Émilion.C’est un produit digne de rivaliser avec les grands crus classés, précise M. Coq. Tous les ans, nous avons des notes supérieures à 90 par tous les grands dégustateurs dans le monde. On a même eu des 93 sur nos derniers millésimes. Des rénovations en cours au domaine visent à maintenir ce classement grand cru. Tout comme au Château Patache d'Aux, le vigneron de Saint-Émilion utilise les céréales pour dynamiser les sols de son lot d'exception. L'avoine et le seigle sont choisis ici. Ces céréales vont aussi éliminer naturellement les mauvaises herbes dévastatrices , explique M. Coq.

On n'a rien inventé du tout avec nos céréales, c'est la facilité qui nous a fait oublier cette façon de faire. Et la facilité c'est le Round-Up. Il y a une énorme polémique autour de ces produits nocifs de Monsanto et la France va bientôt voter son interdiction.

Benoît Coq, oenologue Château Capet Guillier.

L'image est en cours de chargement...

barriques de chêne français au Château Capet Guillier. | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Ce choix de faire appel aux céréales apporte aussi une finesse dans nos vins , ajoute-t-il.

Les vendanges pour ce lot de 40 hectares sont faites à la main et les raisins, triés au laser. Cela permet de sélectionner seulement les fruits les plus mûrs. En bouche, le vin dégage de gourmandes notes de fruits épicés. Le Château Capet Guillier ainsi que le Château Patache d’Aux appartiennent à Antoine Moueix Propriétés.

Les vins sont exportés au Québec par le groupe Advini et disponibles à la Société des alcools du Québec.

La céréale permet notamment de dynamiser le sol des vignobles. | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel