Pourquoi gaspille-t-on autant?

par  L'Équipe Savourer

de Savourer

L'image est en cours de chargement...

Le gaspillage alimentaire  | Photo : getty images/istockphoto / Mukhina1

Attendez avant de pointer du doigt les restaurants, les épiceries, les industries alimentaires ou les agriculteurs. À la maison, c’est environ 20% du gaspillage alimentaire qui est généré, soit 140 kg de nourriture gaspillée par ménage chaque année. Malgré tous nos efforts, nous sommes les principaux responsables du gaspillage alimentaire.

C’est en moyenne 1000 $ que chaque famille jette à la poubelle chaque année. Imaginez ce que l’on pourrait tous faire avec cette belle somme!

Les pommes de terre, les pommes, les tomates, le lait et les bananes trônent au sommet du palmarès des aliments qu’on gaspille le plus au Canada.

Pourtant, nous sommes nombreux à avoir changé nos habitudes pour gaspiller moins. Alors où est le problème? C’est qu’on ne sait pas toujours comment s’y prendre pour prolonger la durée de vie de nos aliments. D’ailleurs, un récent sondage* démontre qu’on a bien besoin d’un coup de pouce pour mieux ranger les aliments et mieux interpréter les dates de péremption, les fameuses dates « Meilleur avant ».

Voici donc 7 astuces pour vous aider à moins gaspiller :

1. Les fruits et légumes ne se conservent pas tous de la même façon. Au retour de l’épicerie, adaptez la façon de ranger vos fruits et légumes selon leur type, afin qu’ils demeurent beaux plus longtemps, histoire d’avoir le temps de les manger!

2. Consultez ce document(Nouvelle fenêtre) ultra simple du ministère de l’Agriculture, des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ) pour vous aider à mieux comprendre et interpréter les dates de péremption.

3. Classez vos aliments de façon optimale dans le garde-manger, le frigo ou le congélateur, en faisant entre autres des rotations et un petit inventaire rapide pour utiliser en premier ce qui est là depuis le plus longtemps.

4. Planifiez votre liste d’épicerie pour éviter d’acheter des produits en double. Un truc : prenez en photo l’intérieur de votre frigo avec votre cellulaire avant d’aller faire vos courses. Un coup d’œil rapide vous indiquera s’il vous reste assez de lait pour terminer la semaine!

5. Adaptez vos recettes selon le nombre de personnes à table et selon l’appétit de chacun pour éviter de cuisiner en trop grande quantité des plats qui ne se réchauffent pas bien pour les lunchs du lendemain.

6. Impliquez les enfants dans la préparation des lunchs pour éviter que leur boîte à lunch revienne de l’école à moitié pleine. Apprenez-leur à manger les collations périssables en premier, comme le yogourt, le fromage ou les fruits fragiles et les collations non périssables ou plus résistantes, comme les barres tendres, les craquelins, les pommes ou les fruits séchés en dernier. De cette façon, les collations qui n’auront pas été mangées pourront être placées dans la boîte à lunch du lendemain plutôt qu’à la poubelle.

7. Compostez en dernier recours. Mettre des aliments dans le bac brun de compost donne peut-être l’impression de moins gaspiller, mais un aliment est produit pour être consommé, pas composté. Tentez d’aller le plus loin possible avec vos aliments en préparant des bouillons avec les retailles et les épluchures de légumes et des compotes avec les fruits poqués ou un peu abîmés.

Pour en savoir plus sur nos astuces anti-gaspillage consultez notre dossier antigaspillage.

Merci à Sophie Langlois-Blouin, vice-présidente aux opérations de Recyc-Québec, pour sa contribution à cet article.

*Sondage mené auprès de 1200 Canadiens dont 300 Québécois, entre le 16 et le 24 juin 2020 par le Conseil national zéro déchet du Canada.

Le gaspillage alimentaire  | Photo : getty images/istockphoto / Mukhina1