Les moulins à poivre au banc d’essai

L'image est en cours de chargement...

Poivre - Ingrédients - Mordu | Photo : Radio-Canada

Rien ne se compare au poivre fraîchement moulu. Mais pour profiter pleinement de ses arômes, il faut bien choisir son moulin. L’épicerie a testé 18 modèles, dont 3 sont électriques.

D’entrée de jeu, on trouve quatre types de modèles sur le marché :

  • les classiques, qui permettent de tourner et d’ajuster;
  • ceux à manivelle, qui peuvent faciliter la tâche aux personnes avec problèmes d’arthrite ou de motricité fine;
  • les électriques, qui sont plus chers, mais fort faciles à manipuler;
  • ceux à piston.

Votre mécanisme, le voulez-vous à base d’acier, d’acier inoxydable, d’acier carbone ou tout simplement en céramique? Selon François Sigouin, chef enseignant à l’ITHQ, on privilégie normalement le carbone pour la durabilité de son alliage, mais il est aussi possible de choisir un modèle avec de l’acier classique, qui toutefois, sans être mauvais, finit par se gruger. La céramique, quant à elle, permet d’utiliser son moulin également pour le sel, qui ronge normalement le métal.

L'image est en cours de chargement...

Nous avons testé plusieurs modèles de moulins à poivre. | Photo : L'Épicerie

Une question de granulométrie

La situation idéale, c’est d’adapter la mouture du grain de poivre selon le plat dégusté ou bien la recette cuisinée. Traditionnellement, on ajuste la finesse du grain avec l’écrou qui permet de fermer le réservoir, comme c’est le cas avec le modèle de Ricardo Sans dégât à 40 $ , le Fletchers Mill Border grill à 65 $ et le Trudeau Professionnel à 55 $.

Trudeau a vraiment gardé le côté "vis ajustable" sur le dessus. Il faut faire attention quand on décide du niveau de grosseur du grain, parce que la vis a tendance à se dévisser.

François Sigouin, chef enseignant à l'Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec

Quant au Fletchers, un modèle américain, il possède un manchon en nylon dentelé qui empêche la vis de tourner dans le sens inverse.

Certains modèles, comme le Youguobeier Amazon à 18 $, le Paderno Crushgrind à 35 $ et le Startfrit Duo Sel & Poivre à 18 $, s’ajustent plutôt par l’écrou de retenue du mécanisme en céramique, sous le moulin. Il faut cependant préciser que bien que l’écrou reste toujours en place, on s’éloigne d’une mouture plus fine. Beaucoup plus simples à utiliser, les modèles OXO Good Grips à 36 $, le Col & Mason Derwent à 60 $ et Peugeot Paris U Select à 60 $ permettent un ajustement grâce à une bague graduée à la base du moulin.

« Depuis plusieurs années maintenant, Peugeot a décidé de mettre de côté le système de vis d'ajustement par le dessus et a décidé de créer le système U Select. À partir de la base, on choisit l’un des six ajustements désirés », explique François Sigouin.

L'image est en cours de chargement...

Nous avons testé plusieurs modèles de moulins à poivre. | Photo : L'Épicerie

Le réservoir

Le réservoir pour remplir la poivrière est souvent bien étroit, mais les modèles à manivelle facilitent la tâche. Seul bémol, les manivelles peuvent parfois être difficiles à manipuler, comme il semble manquer de stabilité. Ce n’est pourtant pas le cas du Trudeau : « Dans le cas du Trudeau, [...] c'est probablement celui qui m'a le plus impressionné dans la gamme. Quand on parle de facilité d'opération, je vous dirais qu’avec très, très peu d'effort j'arrive à faire un bon poivre », ajoute monsieur Sigouin.

Gourmandise énergétique

Les modèles électriques sont certes séduisants, mais reste que selon François Sigouin, ils consomment beaucoup d’énergie en raison des piles électriques.

Le Peugeot Elise Sense à 130 $ est le plus silencieux, mais aussi le plus cher. Pour l’activer, il suffit de déposer son doigt sur le dessus. Outre son prix, son très petit réservoir est également problématique. Beaucoup plus accessible, le Trudeau Graviti à 35 $ s’active avec la gravité, mais fait un bruit du tonnerre. Quant au Thinkkitchen à 20 $, son réservoir est trop petit et on déplore cette impression qu’il va se casser chaque fois qu’il faut le remplir.

Les petits moulins à piston, plus abordables, vous attirent? Malheureusement, ils n’offrent pratiquement pas de rendement.

Pour la suite, c’est une question d’esthétisme, oui, mais aussi de lumière. Les moulins à poivre en bois opaque permettent de protéger les grains de poivre.

L'image est en cours de chargement...

Nous avons testé plusieurs modèles de moulins à poivre. | Photo : L'Épicerie

Et le gagnant est?

C'est le Fletcher Mills qui remporte les faveurs de François Sigouin, suivi du Peugeot Paris U Select qui arrive ex aequo avec le Ricardo Sans dégât et le Trudeau à manivelle.

Les prix et les modèles des appareils testés ont peut-être changé depuis la réalisation du banc d'essai.

Poivre - Ingrédients - Mordu | Photo : Radio-Canada