La société des cafés : une boutique spécialisée née de la COVID

L'image est en cours de chargement...

Repère des amateurs de cafés de spécialité, La société des cafés ouvre ses portes dans Limoilou. | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Une nouvelle boutique pour les amateurs de cafés de spécialité, La société des cafés, voit le jour à Québec. Ce commerce unique à Québec, qui célèbre le travail de quelques-uns des meilleurs artisans torréfacteurs du Canada, est le résultat de la détermination d'un entrepreneur victime des conséquences économiques néfastes de la COVID-19.

La société des cafés, c’est le résultat de la mort de BeCoffee, qui n’a pas survécu à la COVID, lance d'emblée l’homme d’affaires Jonathan Parent. Son entreprise de distribution d'accessoires de café a fait faillite pendant la COVID. Sa clientèle était principalement composée de restaurateurs.

Du jour au lendemain, 80 % de notre chiffre d’affaires est tombé en raison de la COVID. Il fallait se revirer de bord rapidement.

Après leur « meilleure année financière ever », les propriétaires de BeCoffee ont fermé boutique sur Frank-Carrel, brassé leurs cartes professionnelles et mis au monde une nouvelle entreprise : « une SAQ du café » qui propose le meilleur du café torréfié au Canada. Une destination unique dans la grande région de Québec.

L'image est en cours de chargement...

Jonathan Parent, propriétaire du commerce, est d'avis que de plus en plus de consommateurs apprécient le café de spécialité. | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Dès mon arrivée, je reconnais rapidement les produits du torréfacteur Detour, d'Ottawa, le visuel minimaliste de Monogram, de Calgary, et ceux d'Anchored Coffee, que j’ai visité à Halifax l’été dernier. Mon plus récent coup de cœur café y est aussi : Rabbit Hole Roasters, de Montréal. Je suis déjà charmée.

Je fais le tour rapidement. La passionnée de café que je suis se réjouit énormément de retrouver, sous le même toit, autant d’artisans torréfacteurs québécois : Géogène, de Sherbrooke, Arvida, du Saguenay, Kōhī, de Prévost, dans les Laurentides, la Brûlerie du quai, de Carleton-sur-Mer, en Gaspésie, et Lanterne, de Longueuil. Les Montréalais Traffic, Structure, Escape et Monkland y sont aussi.

 On ne prétend pas être des experts du café, mais on s’est développé une passion pour le café. Le café, ça peut être simple, ça peut être le fun et c’est dans cet esprit-là qu’on veut travailler, qu’on veut démocratiser le café de spécialité. 

Jonathan Parent, propriétaire de La société des cafés.

Le saviez-vous?

Un café de spécialité est un café qui obtient la note minimale de 80 % lors d’une séance de dégustation par un Q-Grader, un expert du café qui attribue ses notes de dégustation selon les normes établies par la SpecialityCoffee Association of America (SCAA).

Profils classiques et funky

Les origines et procédés de transformation des grains de café disponibles varient énormément.

D’un côté, il y a les produits aux profils aromatiques plus classiques avec des notes chocolatées, de noisettes et de caramel, par exemple. Le Old School Espresso, de 49th Parallel, ainsi que le mélange brunch de Structure, sont de bons exemples.

L'image est en cours de chargement...

Des accessoires d'artisans locaux attirent aussi mon regard.  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

De l’autre, une sélection aux saveurs un peu plus funky qui risquent d’attirer les amateurs de café avides de découvertes. Parmi celles-ci, des cafés issus de procédés de transformation naturelle qui consiste à conserver l’enveloppe du fruit lors de la fermentation de la cerise de café, le fruit du caféier. En bouche, ces cafés sont souvent beaucoup plus fruités et acidulés.

La méthode d’infusion à privilégier afin de profiter au maximum des profils aromatiques associés à ces cafés est le filtre.

Dans la boutique, on retrouve des accessoires et des appareils adaptés dont et le Chemex, un récipient de verre au design unique qui sert à la fois d'instrument et de récipient.

C’est l’outil le plus populaire auprès des passionnés de cafés de spécialité et utilisé largement par les professionnels de l’industrie afin de déterminer, notamment, les subtilités associées à la variété et au terroir. Le café, c’est exactement comme le vin avec une incroyable palette aromatique et ses nuances.

L'image est en cours de chargement...

L'embout dentelé du « Flower Dripper », une création de l'entreprise japonaise CAFEC qui, suite à des années d'études, permet de soutirer un maximum de saveur lors de la préparation d'un café filtre.  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

« Quand la vie nous le permettra, on veut aussi offrir des ateliers pour permettre aux gens de s’initier aux cafés de spécialité », dit Jonathan. « Une chose certaine, on va toujours garder ça très accessible. On est là pour avoir du fun et non pour la science de la perfection. »

Malgré une présence assurée par de plus en plus de torréfacteurs à Québec, ce nouveau commerce de la 3e Avenue propose un produit complémentaire à l’offre actuelle qui aura certainement comme effet d'améliorer la qualité de ce qui est torréfié localement.

La société des cafés
986, 3e avenue
societedescafes.com(Nouvelle fenêtre)

    Repère des amateurs de cafés de spécialité, La société des cafés ouvre ses portes dans Limoilou. | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel