Délectable ciné-parc champêtre dans Charlevoix

L'image est en cours de chargement...

CVLD, cine dans l'pre, cine-parc, cinema, Lucie Tremblay  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Devant l’impossibilité de tenir la 4e édition du festival Cuisine, Cinéma et Confidences, la productrice de documentaire et restauratrice de Baie-Saint-Paul Lucie Tremblay a mis sur pied Ciné dans l’pré, un ciné-parc champêtre qui fait voyager tant par le cinéma que la gastronomie.

« Je ne pouvais pas m’imaginer que Cuisine, Cinéma et Confidences n’ait pas d’activités cette année », raconte Lucie Tremblay. Celle qui a co-créé le populaire festival avec le chef Jean Soulard a dû mettre sur pause l’édition 2020 en raison des mesures sanitaires mises en place par la Sécurité publique. Et pas question pour la cinéphile de mettre en place une édition virtuelle du festival qui, selon elle, est dépourvue du « côté humain ».

L'image est en cours de chargement...

La productrice de documentaires Lucie Tremblay est l'instigatrice de Ciné dans l'pré et co-créatrice du festival Cuisine, Cinéma et Confidences. | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Un ciné-parc champêtre s’est alors avéré l’idée la plus plausible. C’est ainsi qu’est né Ciné dans l’pré, un événement permettant à la fois de rassembler la population locale autour d’une programmation légère où tous les genres se rencontrent, en plus d’initier une nouvelle génération aux plaisirs d’une sortie au ciné-parc.

Il n’y avait rien pour miner la détermination de Lucie Tremblay qui a même consulté M. Ciné-Parc au Canada, Robert Minetti de Robert Film, afin de mettre en place une structure solide et agréable pour tous les invités. Un pari réussi en quatre semaines qui mérite d’être souligné!

 On ne peut voyager cette année, alors voyageons ensemble par le cinéma et la gastronomie. 

Lucie Tremblay, instigatrice de Ciné dans l’pré

L'image est en cours de chargement...

À l'accueil sur le site, un barbecue de charbon de bois cuit des ailes de poulet en accord avec la thématique de la projection de la soirée, le sud-ouest des États-Unis.  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Voyager par la fourchette

C’est sur le terrain gazonné derrière l’édifice de la Maison Mère que Ciné dans le Pré prend lieu. Tous les mercredis, la programmation fait voyager les cinéphiles. Depuis le début de la saison, les participants ont pu visiter l’Inde, la Grèce et le sud-ouest des États-Unis grâce à ce que l’instigatrice appelle des « cinés gourmands » où un repas trois services au coût de 40 $ par personne accompagne la projection cinématographique.

L'image est en cours de chargement...

Dès la noirceur tombée, la livraison des repas est effectuée, le tout en Westfalia! | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Mercredi dernier avait lieu le film Fried Green Tomatoes dont l’histoire prend place dans le sud-ouest des États-Unis. Les chefs Sylvain Dervieux et Émile Tremblay ont préparé le repas : Po’boy sandwich aux crevettes nordiques; ailes de poulet grillé à la Louisianaise; jambalaya d’avoine nu avec gourganes et maïs, ainsi qu'un beigne farci à la confiture de tomates vertes, glacées au miel. Un menu fait pour manger savoureusement avec ses mains et qui aurait mérité plus d’une serviette de table. Un point soulevé aux organisateurs qui sera rectifié dès ce soir, me dit-on.

Ayant été initiée au ciné-parc très tôt dans mon enfance, j’ai adoré le concept. Gourmande comme je suis, moi qui voyage d’abord et avant tout pour la nourriture, j’ai adoré découvrir la cuisine du sud-ouest des États-Unis revisitée dans le regard locavore des Faux Bergers. L’attention particulière à la provenance des ingrédients, dont les tomates et les cornichons de La bordée des corneilles, l'utilisation de gourganes — une fève phare de l'identité culinaire de Charlevoix — et le miel de M le miel, m’ont charmée et séduite.

L’équipe de cuisiniers derrière Faux Bergers est sans l’ombre d’un doute une des plus créatives, talentueuses et locavores au Québec en ce moment, car peu importe le contexte dans lequel ils cuisinent, c’est toujours l’ingrédient d’ici qui rayonne le plus.

L'image est en cours de chargement...

La boîte-repas pour deux comprenant trois services : entrée de poulet, guédille aux crevettes et beignet à la confiture de tomates vertes.  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

La même philosophie anime le chef Mathieu Brisson du Clocher penché à Québec, qui cuisinera pour les cinéphiles ce soir.

« C’est vraiment cool comme activité, parce que c’est stimulant de faire des activités ludiques de cuisine », raconte le cuisinier, dont le restaurant de la rue Saint-Joseph, à Québec, est en rénovation majeure depuis le mois de mars. « Ça me parle beaucoup ce genre d’événement là et c’est le fun à faire. »

Menus thématiques

C’est cette même liberté de création qui a attiré les chefs Alexi Jégou (Germain, Château Frontenac), Thierry Ferré (Mouton Noir, Café des Artistes, Cantine du Rond-Point), ainsi que Thania Goyette et Louis-Bouchard Trudeau du Pied Bleu – Cuisine Ludique et du Renard et la Chouette.

Ce soir, afin d’accompagner le film City Slickers, un film américain du réalisateur Ron Underwood mettant en vedette l’humoriste Billy Crystal, Mathieu propose un menu mettant en valeur le poulet des Viandes biologiques de Charlevoix incluant, entre autres, un jerky de bœuf et une salade de maïs avec haricots et cactus! Des options végétariennes sont aussi offertes. Mathieu me raconte qu’il prépare aussi une surprise offerte plus tard en soirée, soit une guimauve maison grillée sur le feu et servie directement au véhicule.

L’événement n’est pour le moment accessible qu’aux voitures, le site ayant une capacité maximale est de 75 véhicules, mais Lucie et son équipe espèrent accueillir jusqu’à 100 voitures ainsi que des cyclistes et piétons pour les prochaines éditions.

L'image est en cours de chargement...

Le terrain gazonné derrière la Maison Mère est vaste et bien aéré. Quelques moustiques font leur apparition lorsque tombe le jour.  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

« J’aimerais beaucoup avoir des balançoires aussi et des tournesols en guise de clôtures », espère Lucie Tremblay. « C’est tout ça, le charme possible, avec un peu plus de temps pour préparer le tout », poursuit celle qui n’a eu que quatre semaines pour préparer la première édition.

Pour connaître les détails de la programmation, dont les prochains cinés gourmands, rendez-vous au cinedanslpre.com(Nouvelle fenêtre). Et chers néophytes du ciné-parc, afin que la radio fonctionne pour entendre le film et à la fois éteindre vos phares, soulevez votre frein à main avant de mettre votre clé sous auxiliaire.

Bon film et bon appétit, chers gourmands!

CVLD, cine dans l'pre, cine-parc, cinema, Lucie Tremblay  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel