Le traiteur La Mangue verte & cie éliminera 10 tonnes de plastique

Chargement du lecteur vidéo en cours...

Le traiteur La Mangue Verte & cie espère éliminer de ses activités annuelles plus 10,000 tonnes de plastique à usage unique, soit l'équivalent d'une centaines de camions de déchets.  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Le traiteur de Québec La Mangue verte & cie prend un virage écologique majeur et espère éliminer plus 10 tonnes de plastique à usage unique de ses activités annuelles.

Avec ce changement qui fait preuve de responsabilité à l'égard de l'environnement, l'entreprise de Sainte-Foy détourne des sites d'enfouissement l'équivalent d'une centaine de camions de déchets.

« On a réalisé que si on voulait avoir une belle croissance dans notre entreprise, ça voulait dire utiliser encore plus de plastique », s'exclame la copropriétaire Lysanne Gingras, pour expliquer la prise de décision.

« Toute notre réflexion stratégique est autour de ça maintenant. »

 On veut se démarquer, on veut être en avance, mais on n'invente rien [...] La qualité, pour nous, ça passe aussi par notre impact environnemental. 

Lysanne Gingras, copropriétaire de La Mangue verte & cie

Supports 100 % comestibles

Éliminer le plastique à usage unique dans un cadre alimentaire est tout un défi de logistique. Le chef et copropriétaire de La Mangue verte & cie Jean-Michel Tinayre relève ce défi en misant sur des supports 100 % comestibles.

L’image est en cours de chargement...

Une feuille d'endive devient un support pour une salsa verde et feta.  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Il fait notamment appel aux légumes de saison afin de remplacer, par exemple, les verrines dans lequel il dépose des liquides. Un concombre fait maintenant office de récipient.

« Le plus grand défi est de remplacer les bases afin qu'elles puissent tenir pendant 24 heures », précise le chef Tinayre.

« Les croûtons, les chips, les bases croustillantes doivent être montés à la dernière minute. Si elles sont montées trop d'avance, elles vont devenir toutes mollassonnes et elles ne seront pas mangeables pour les gens. »

Au lieu de confectionner les bouchées jusqu'à 24 heures à l'avance, l'horaire des employés est adapté en fonction de la mise en place des bouchées sélectionnées par les clients.

 On est capable de faire quelque chose de beau avec des éléments comestibles à 100 % et non pas au détriment du goût. 

Lysanne Gingras, copropriétaire de La Mangue verte & cie

Chaque bouchée a été repensée par le chef.

« Il a fallu penser à la structure de goût afin que ce soit tout aussi croustillant », précise-t-il, sans toutefois masquer le goût du produit original. Et tout est fait maison.

Par exemple, au menu cocktail dînatoire, une bouchée de purée de haricot noir « tex mex » est désormais présentée à l'intérieur d'un poivron rôti.

« Dans la recette initiale, j'ai du poivron. J'ai donc soustrait le poivron de la salsa de maïs et je l'ai utilisé comme base de service », explique-t-il.

L’image est en cours de chargement...

Le concombre et le poivron sont des socles idéals pour transporter de la nourriture lors d'un cocktail dînatoire selon le chef de La Mangue Verte & cie, Jean-Michel Tinayre. | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

La réduction des coûts associés à l'élimination du plastique, quant à elle, est réinvestie dans la qualité des denrées alimentaires supplémentaires

Boîtes fabriquées à partir de végétaux

L'entreprise introduira aussi dès mars des boîtes repas fabriqués à partir de végétaux ainsi que des ustensiles en bois, deux matériaux compostables et biodégradables.

Un contenant de carton végétal développé en collaboration avec Les Boîtes R C. de Sainte-Foy sera utilisé pour servir sandwichs et salades.

L’image est en cours de chargement...

Le traiteur a développé en collaboration avec Les Boîtes R C. un contenant compostable et biodégradable pour les boites-repas.  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

« Si on se fait une boîte sur mesure qui me coûte le double que le plastique, c'est certain qu'il y aura un prix à payer pour le consommateur, mais c'est un moindre mal », selon l'homme d'affaires.

« C'est l'équivalent de 85 cents sur la facture », précise-t-il.

Alors que le premier ministre Justin Trudeau a annoncé en juin dernier qu'il interdira les plastiques à usage unique dès 2021(Nouvelle fenêtre), la Mangue Verte emboîte déjà le pas au profit de l'environnement, mais, surtout, pour le plus grand des plaisirs gustatifs de sa clientèle.

CORRECTIF : le traiteur parlait au départ de 10 000 tonnes de plastique par année. Ils ont révisé pour indiquer que ce sera 10 tonnes par année finalement.

Le traiteur La Mangue Verte & cie espère éliminer de ses activités annuelles plus 10,000 tonnes de plastique à usage unique, soit l'équivalent d'une centaines de camions de déchets.  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel