Les grille-pain au banc d’essai

L'image est en cours de chargement...

Des grille-pains au banc d'essai. | Photo : iStock / Lazy_Bear

Quand le réveille-matin nous tire du sommeil, rien n’est plus réconfortant qu’un bon café fumant accompagné de rôties grillées à la perfection. Afin d’obtenir la meilleure tranche matinale, L’épicerie a testé 12 grille-pain pour son banc d’essai.

Ce que je cherche dans un grille-pain, c’est de pouvoir commencer ma journée facilement, dit Frédéric Chabot, chef cuisinier et designer industriel.

Ce n’est pas le choix qui manque : les grandes compagnies offrent des dizaines de modèles de grille-pain, allant du plus économique au plus luxueux. Afin de représenter toute la diversité du marché, L’épicerie a choisi 12 modèles allant de 23 $ à 130 $ afin de savoir lequel remportera la palme de la meilleure toast.

L'image est en cours de chargement...

Les grandes compagnies offrent des dizaines de modèles de grille-pain, allant du plus économique au plus luxueux. | Photo : L'épicerie

La mie rôtie

Le critère fondamental qui guide notre quête du meilleur modèle se trouve dans le nom même du produit, à savoir celui qui grillera le mieux nos tranches de pain. Ce qu’on veut, c’est une coloration uniforme sur toute la surface, des deux côtés, résume Frédéric Chabot.

Dans cette catégorie, c’est le grille-pain Breville à 130 $ qui offre les meilleures rôties, parfaitement dorées chaque fois. Ce n’est pas le cas d’autres modèles comme le Hamilton Beach, le T-fal et le Kitchen Aid.

Malgré sa performance constante, le Breville est conçu, comme la majorité des autres modèles, pour accueillir des tranches de pain blanc carrées classiques. C’est là que le grille-pain Salton à 60 $ entre en scène : plus allongé, il permet de dorer des tranches de pain plus grandes et de griller des miches de boulangerie. Par contre, si je ne mets qu’une seule tranche de pain blanc au centre, les côtés ont tendance à surchauffer. La tranche ne descend pas assez loin, ou peut-être que les éléments ne montent pas assez haut, quoi qu’il en soit, la partie supérieure est souvent plus pâle, souligne Frédéric Chabot.

Griller bien, griller vite

Si l'on aime les rôties croustillantes, on veut aussi qu’elles soient prêtes avant que le café ne devienne froid. Pour un temps de cuisson équivalent, les modèles de grille-pain donnent des résultats complètement différents. Pour une même qualité de coloration, le temps passé au chaud varie entre 1 minute 40 et 2 minutes 45. Là, c’est le Kitchen Aid à 100 $ qui file en tête de peloton en offrant le plus rapidement une tranche bien grillée grâce à ses 1200 Watts.

Le grille-pain n’est pas le seul facteur du temps de cuisson, qui dépendra aussi de la densité, de l’épaisseur, du taux de sucre et d’humidité du pain utilisé.

Malgré les apparences, les grille-pain s'accommodent de bien d’autres membres de la famille du gluten; plusieurs offrent même une fonction pour les bagels. En théorie, un seul élément s’active par fente afin de faire cuire le côté tranché du bagel. Or, dans certains appareils, les deux éléments s’activent même lorsque ce bouton est pesé. C’est le cas du Black and Decker, du Sunbeam, du Cuisinart, du Oster et du T-fal. Je me demande vraiment à quoi sert cette fonction-là dans ce cas, note Frédéric Chabot.

Une autre option laisse notre expert sceptique : celle du contrôle de la chaleur, souvent imprécise. Les petits boutons ronds, ça ne fonctionne pas très bien. Avec la glissière, c’est plus facile de retrouver le même niveau de cuisson, dit-il. Pour griller, et non cramer nos rôties, certains modèles offrent même la possibilité de surélever nos tranches sans interrompre le cycle de cuisson. C’est le cas du Kitchen Aid et du Breville; ce dernier propose même une fonction « A Bit More » qui ajoute 20 secondes de rôtissage afin d’obtenir une mie parfaite.

La palme du pain grillé

Si certains grille-pain ont tendance à éjecter les tranches qu’ils contiennent, d’autres ont carrément un petit problème de patin. C’est le cas du Sunbeam, qui glisse assez sur le comptoir pour risquer de faire tomber les rôties au sol. D’autres modèles, comme le Kitchen Aid et le Cuisinart sont mieux chaussés et permettent de préparer le petit-déjeuner en toute quiétude.

L'image est en cours de chargement...

L’épicerie a testé douze grille-pain pour son banc d’essai. | Photo : L'épicerie

Et puisqu'il est question de sécurité, il faut souligner l’option qu’offrent plusieurs modèles de prendre le levier manuellement. Je peux alors aller chercher mon pain sans me brûler, ou sans avoir l’idée d’utiliser une fourchette et de m’électrocuter, dit Frédéric Chabot. Ce n’est pas une incidence rare : des centaines de personnes meurent encore chaque année à la suite d’une décharge de grille-pain ou à cause d’un incendie causé par leur appareil. Heureusement, la majorité des modèles offrent maintenant une option d’arrêt automatique, afin d’empêcher qu’une tranche de pain coincé ne cause une perte totale.

Alors, quel est le verdict? Pour un petit budget, le grille-pain Sunbeam à 24 $ fait un très bon travail. Si l'on a quelques miettes de plus à investir, le modèle Oster à 40 $ est un excellent compagnon matinal. Finalement, pour des miches de luxe, on opte pour le Breville à 130 $, qui est le plus performant à presque en tous points. Le seul petit problème, c’est que les commandes se trouvent d’un côté, et le levier, de l’autre. Il faut donc avoir accès aux deux côtés en même temps note Frédéric Chabot. Selon lui, aucun modèle n’est parfait : malgré tous leurs efforts, les grandes marques ont encore du pain sur la planche.

Les prix et les modèles des appareils testés ont peut-être changé depuis la réalisation du banc d'essai.

Des grille-pains au banc d'essai. | Photo : iStock / Lazy_Bear