Le secret d'une vraie bonne frite de casse-croûte

L’image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Le minuscule casse-croûte Moka Plus, situé sur la 4e Avenue à Limoilou, sert une frite maison qui fait le bonheur des adeptes de l'endroit parce qu'elle est très généreuse.

La frite de chez Moka Plus est dodue et ferme, une expérience sous la dent qui est différente de la fine frite filiforme et souple.

C'est grâce à un type de pomme de terre rouge de l'île d'Orléans, dont la chair est incroyablement crémeuse est plus sucrée, que la frite du casse-croûte peut se démarquer.

On choisit une qualité de patate qui coûte plus cher, car c’est une patate que l’on trouve extraordinaire. Elles ne sont pas traitées et elles ne sont pas congelées. Ça fait toute la différence.

Edward Lassota, propriétaire du casse-croûte Moka Plus

L’image est en cours de chargement...

La gourmande poutine du casse-croûte Moka Plus permet de mettre en valeur la frite du restaurant. La sauce est élaborée à partir d'un fond de veau, avec du fromage cheddar frais de la Fromagerie des Chaudières. | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

« C'est vraiment la meilleure frite au monde », me lance un client, le chauffeur de taxi Bobby, avec conviction. Ce qui m'amène à me tourner vers le propriétaire pour connaître la recette de son succès.

« Je ne vous dirai pas tout, sinon je vais faire faillite », répond du tac au tac Edward Lassota, avec une voix douce et un léger accent.

L’image est en cours de chargement...

Enseignant en cuisine, Edward Lassota a quitté la Pologne à la fin des années 1980 en période de guerre pour se réfugier à Québec.  | Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Le cuisinier nous révèle malgré tout un secret : l'huile. Selon lui, la qualité de cette huile pour frire les frites a un grand rôle à jouer.

Un rôle qui se goûte et qui s’exprime dans la texture de la frite.

« On change l’huile chaque semaine, précise-t-il. La seconde qu’elle se met à faire de la mousse, je la vide tout de suite. »

On ne vient pas dans un casse-croûte pour s’offrir des produits congelés bourrés d’agents de conservation.

Edward Lassota, propriétaire du casse-croûte Moka Plus

Du réconfort

Les racines polonaises du cuisinier s'invitent dans ses créations, au plus grand bonheur de mon palais et de celui des clients.

La crème de chou-fleur est un incontournable et fait la fierté du chef.

« Je fais la soupe comme dans mon pays, m'explique-t-il. Je n’ajoute pas de bouillon de poulet à ma soupe, je fais ma propre base de poulet. »

De la sauce à poutine au pâté au poulet en passant par les soupes, Edward Lassota est l'artiste des mets préparés avec soin qui font de ce petit restaurant un incontournable du quartier.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel