Boucherie Le boucan, une destination prisée des adeptes du gril... même en hiver!

L’image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Dans la banlieue nord de la ville de Québec, été comme hiver, l'air du samedi soir sent quelque peu le charbon de bois. Et la boucherie Le boucan n'est peut-être pas étrangère à cette odeur qui fait saliver. Ouvert depuis novembre 2017, ce petit commerce de l'arrondissement de Charlesbourg attire l'attention des amateurs de pièces de viande bien persillées et des passionnés de cuisson lente sur le gril.

C'est un scénario qui se répète chaque fin de semaine : nombre de clients se ruent vers ce petit commerce d'à peine 1000 pieds carrés afin de mettre la main sur des pièces de viande spécialement parées pour le gril.

« Les gens qui aiment le barbecue aiment prendre le temps de bien le faire, m’explique Guillaume Couture, copropriétaire du Boucan, traiteur et boucherie, avec Philippe Goulet et Frédérick Légaré. Ce n’est pas rare d’entendre nos clients parler de fumer une poitrine de bœuf pendant 8-10 heures de temps. Ça fait partie de l’expérience. »

L’image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Deux types de bœuf certifié AAA sont offerts en comptoir sous de multiples coupes : le Black Angus 1855 en provenance des États-Unis et le Silver Sterling issu d'un élevage dans l’Ouest canadien.

Bien qu’il y ait de plus en plus de production de bœuf Silver Sterling de très grande qualité au Québec, voire même en Ontario, Guillaume croit que le bœuf en provenance de l’Ouest canadien se démarque davantage pour son persillage, la référence en matière de qualité pour une pièce viande.

En tant que commerce de proximité, on est les premiers représentants des produits québécois, dont le porc du Québec, mais on mise sur la qualité du produit avant tout.

Guillaume Couture, copropriétaire du Boucan traiteur et boucherie

Toutefois, la viande porcine offerte en boutique est majoritairement québécoise, à l'exception d'un seul produit : la côte levée de flanc en coupe Saint-Louis de l'entreprise américaine Smithsfield Foods. Une exclusivité dans la grande région de Québec et une fierté pour les entrepreneurs, tous amateurs de compétitions de barbecue.

« Ce fut vraiment compliqué de faire importer ce produit des États-Unis, poursuit-il. C’est une pièce de viande avec une coupe plus large que la côte de dos habituelle et vraiment populaire chez les amateurs de cuissons longues et lentes. Il a aussi une meilleure quantité de gras. »

Et en ce qui concerne la cuisson sur le gril, qui dit gras dit saveurs.

L’image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

En comptoir, on trouve principalement des coupes de viande dites « françaises » telles que l’onglet, la macreuse et la bavette.

Ce sont toutefois les coupes « à l’Américaine » comme le T-bone, le faux filet et la côte de bœuf entière qui ont la cote auprès de la clientèle. La côte de bœuf entière y est même offerte en permanence, une rareté dans les boucheries de Québec.

On n’a pas un gros pied carré, ce qui fait que l’on ne peut pas se permettre beaucoup de produits, mais de bons produits. On a une belle clientèle curieuse qui embarque dans nos niaiseries.

Guillaume Couture, copropriétaire, Le boucan traiteur et boucherie

En période estivale, plusieurs casse-croûtes de la région font appel à cette petite boucherie d'Orsainville pour se procurer leur viande hachée, un roulement qui, selon Guillaume, donne accès à une viande plus fraîche.

L’hiver, alors que ces clients saisonniers prennent une pause, l'équipe du Boucan développe toutes sortes de nouveaux produits, dont une tarte au sucre à la crème et au bacon, une décadence sucrée-salée!

L’image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Cuisinez au suivant

Parmi les nombreux produits cuisinés sur place, on trouve des saucisses, des pains de viande enrobés de bacon et une multitude de pâtés à la viande, dont le « pâté pour ton party », un produit créé pour venir en aide à Moisson Québec. 100 % des profits générés par la vente seront remis à l'organisme, qui offre de l'aide alimentaire.

Une fournée de 10 000 pâtés à la viande a été cuisinée pour la cause et est vendue dans les épiceries Maxi de la région de Québec au coût de 12 $.

« Nos pâtés maison sont habituellement 100 % bœuf, mais on a voulu rendre ceux-ci accessibles à tous, explique Guillaume Couture. On a ajouté du porc, un compromis qui au final donne un super bon résultat, car le pâté est plus juteux et plus goûteux que notre recette habituelle. »

L’image est en cours de chargement...

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

L’avenir du Boucan s’annonce gourmand, car une deuxième succursale est dans les cartons. L'équipe espère commercialiser une gamme de produits que les propriétaires envisagent de distribuer en épicerie.

Puis, leur compétition de barbecue, Le grand boucan, sera de retour cet été, un événement haut en saveurs certifié par la Kansas City Barbecue Society, la « ligue nationale » des compétitions de barbecue en Amérique du Nord.


Le boucan traiteur et boucherie
16 018 boulevard Henri-Bourassa, Québec

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel