10 astuces pour faire l’épicerie en mode COVID-19

par  L'Équipe Savourer

de Savourer

L’image est en cours de chargement...

Le panier d'épicerie vous aidera à garder la bonne distance avec les autres acheteurs lors de votre visite au supermarché. | Photo : Unsplash / Markus Spiske

Depuis le début de la pandémie, la nécessité de prévoir nos achats afin de limiter nos déplacements, voire s’isoler complètement, a de grandes répercussions sur notre façon de faire l’épicerie. C’est encore plus un casse-tête qu’à l’habitude! Voici nos trucs pour plus de prudence, de civisme et de gros bon sens dans les allées du supermarché.

1. Allez-y en solo, dans la mesure du possible. Comme les commerces doivent limiter le nombre de clients à l’intérieur, vaut mieux éviter de faire les courses accompagné, si vous le pouvez.

2. Planifiez. Ce n’est pas le temps d’aller à l’épicerie sans plan de match! Idéalement, prévoyez les repas pour la semaine et planifiez vos achats en conséquence. Faites un inventaire de ce que vous avez déjà au garde-manger et au congélo et pensez à ce dont vous aurez besoin pour compléter. C’est aussi une bonne idée de prévoir quelques portions de plus à garder au congélo. C’est bien beau d’avoir 10 boîtes de pois chiches, mais, si vous n’avez pas pensé à comment les apprêter, vous risquez de trouver vos repas un peu trop beiges!

3. Offrez votre aide aux membres de votre entourage qui doivent rester à la maison pour leur sécurité ou qui sont limités dans leurs déplacements. Avant de partir pour l’épicerie, demandez à vos grands-parents, à vos parents ou à votre voisin s’ils ont besoin de quelque chose pour leur éviter un voyage. Laissez ensuite les sacs sur le porche ou devant la porte d’entrée, pour éviter d’avoir un contact direct avec eux.

4. Soyez flexible. Il se peut qu’il y ait moins de variété qu’à l’habitude à l’épicerie. Même si vous avez un plan, vous aurez peut-être à improviser selon ce qui est disponible sur les tablettes. Il ne reste plus de haricots rouges? Les haricots noirs ou blancs feront bien l’affaire dans la plupart des recettes. Cliquez ici pour connaître nos meilleurs trucs de substitution.

5. Variez. Ne vous limitez pas qu’aux denrées surgelées ou en conserve. Faites le plein de fruits et de légumes frais. Assurez-vous ensuite de consommer ceux qui ont une plus courte durée de vie (laitues, poivrons, tomates, concombres, bananes, etc.) en premier, et gardez ceux qui sont plus résistants (courges, choux, betteraves, pommes, etc.) pour plus tard. Optez également pour du frais du côté des protéines. Œufs, yogourt grec et tofu se conservent relativement longtemps au frigo, alors que viande, volaille et poisson se congèlent généralement bien. Achetez des aliments que vous avez l’habitude de consommer. L’idée, c’est de continuer à bien s’alimenter et de conserver une alimentation « normale », malgré une situation qui est loin de l’être!

6. Faites des réserves, tout en faisant attention de ne pas exagérer et d’en laisser pour les autres. En plus des ingrédients dont vous aurez besoin pour vos repas de la semaine, pensez à en acheter un peu plus, au cas où vous auriez à vous isoler pour une plus longue période. Optez pour des ingrédients dépanneurs, comme des légumineuses sèches ou en conserve, des contenants Tetra Pak de bouillon, des fruits et légumes surgelés, du poisson en conserve ou surgelé, qui sont de bonnes options pratiques et polyvalentes. Cela dit, essayez de demeurer raisonnable dans vos achats et de vous limiter à ce dont vous aurez réellement besoin en cas d’un isolement de 14 jours.

7. Gardez vos distances et lavez-vous les mains. On est rendu habitué, mais ça vaut la peine de le rappeler! Tentez de garder 2 mètres de distance avec les autres acheteurs, soit environ la longueur d’un panier d’épicerie standard. Regardez au sol ou au-dessus des allées, plusieurs commerces ont installé des affiches indiquant le sens de la circulation pour éviter que les clients se croisent. Et bien entendu, désinfectez-vous les mains à l’entrée et à la sortie de l’épicerie.

8. Armez-vous de patience. La situation change tous les jours, mais la file à la caisse sera peut-être plus longue qu’en temps normal. Prévoyez le coup en téléchargeant un balado (on aime bien celui de Catherine Lefebvre et Bernard Lavallée(Nouvelle fenêtre)!) ou en apportant un roman. Bref, soyez zen et demeurez courtois, la situation est difficile pour le personnel en épicerie aussi.

9. Regardez au lieu de toucher. Ce n’est pas le temps de tâter toutes les tomates pour évaluer leur degré de maturité! Touchez le moins d’aliments possible et fiez-vous plutôt à vos yeux pour faire vos choix. Et ça s’applique aussi aux aliments emballés!

10. Et le conseil ultime: restez à la maison si vous ne vous sentez pas bien. N’hésitez pas à demander l’aide de vos proches pour obtenir des denrées de base de façon sécuritaire. Pour votre bien et celui de tous, assurez-vous de n’avoir aucun symptôme avant d’aller faire un tour au supermarché.

Le panier d'épicerie vous aidera à garder la bonne distance avec les autres acheteurs lors de votre visite au supermarché. | Photo : Unsplash / Markus Spiske