•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles - Jeux paralympiques

Chronique

Une dernière occasion de célébrer, de dire au revoir et merci

Chargement de l’image

Les Jeux paralympiques de Pékin sont maintenant terminés.

Photo : Getty Images / Ryan Pierse

Chargement de l’image

Les Jeux paralympiques de Pékin sont terminés, la flamme est éteinte et les athlètes peuvent célébrer maintenant que la pression est tombée. Ils célèbrent les médailles et les bonnes performances.

Lors de ces Jeux, les Canadiens étaient séparés dans trois différents villages paralympiques. La cérémonie de clôture est donc l'occasion de regrouper tout le monde.

 La cérémonie était super, a dit Sandrine Hamel, athlète en parasurf des neiges. Je suis très contente d’y assister puisque nous avons manqué la cérémonie d’ouverture. J’ai bien aimé marcher dans le stade avec les athlètes des autres villages.

La fin des Jeux est un moment de célébrations. Le Canada a remporté 25 médailles, dont 8 d’or, ce qui le fait figurer en 3e place au classement des médailles, derrière l’Ukraine et le pays hôte, la Chine.

C’est une de moins que lors des Jeux de Pyeongchang en 2018, mais le Canada est toujours considéré comme une puissance des Jeux paralympiques. Les para-athlètes canadiens ont gagné une médaille dans les six disciplines au programme.

Il y a aussi de belles réussites, mais qui ne donnent pas nécessairement des médailles.

Elles sont tout aussi importantes.

Ma plus belle expérience a été le slalom incliné , affirme Hamel. C’était toute une course. Je suis très fière de voir mon sport progresser .

En paraski de fond, Lyne-Marie Bilodeau a réussi sa meilleure performance lors de sa dernière course.

Mon plus beau souvenir est ma course de 7,5 km, dit-elle.  J’ai aimé que les hommes et les femmes aient partagé la même piste. Ça faisait plus de trafic et j’ai pu skier 100 m avec mon coéquipier. Cela m’a permis de gagner quelques secondes.

La fin des Jeux est aussi l’occasion à certains de ces athlètes de dire au revoir à la compétition.

Brian McKeever a remporté trois autres médailles d’or, et il est devenu le plus grand athlète de l’histoire des Jeux paralympiques d’hiver. Il aura fait vibrer un pays et aura inspiré ses coéquipiers pendant toute sa carrière. Il peut maintenant se retirer du circuit.

Le joueur de parahockey Greg Westlake, coporte-drapeau à la cérémonie d’ouverture, a aussi décidé de prendre sa retraite après 19 ans sur l’équipe nationale et une médaille d’argent remportée à Pékin.

On ne leur dit pas adieu; on leur dit seulement à bientôt. Ils seront de retour dans d’autres rôles à l’intérieur du mouvement paralympique canadien.

La fin des Jeux est aussi l’occasion de dire merci. Il y avait 48 athlètes canadiens à Pékin, mais ils étaient accompagnés de 76 personnes, qui ont travaillé dans l’ombre et sans relâche. Sans ces entraîneurs, techniciens, physiothérapeutes et tous les autres, les médailles et les belles performances n’auraient pas pu être possibles.

Finalement, on dit merci aux bénévoles, qui ont fait de ces Jeux paralympiques un succès. Merci, Pékin, et au revoir.

On se retrouvera dans deux ans pour les Jeux paralympiques d’été de Paris, et dans quatre ans pour les Jeux paralympiques d’hiver de Milan et Cortina.

D’ici là, il ne faut pas oublier les para-athlètes. Ils continueront de représenter fièrement le Canada aux quatre coins de la planète.

À ne pas manquer