•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles - Jeux paralympiques

La Canadienne Natalie Wilkie se couvre à nouveau d’or

La parafondeuse Natalie Wilkie lève les bras en célébration après avoir remporté une médaille d'or.

Natalie Wilkie remporte une deuxième médaille d'or à Beijing.

Photo : getty images for international p / Yifan Ding

Radio-Canada

La Canadienne Natalie Wilkie est couronnée championne en paraski de fond pour la deuxième fois en trois jours aux Jeux de Pékin. Elle a décroché l'or au sprint en style libre en position debout, mercredi, à la suite d'un parcours parfait au Centre national de Zhangjiakou.

La récente gagnante du 15 km en style classique a dominé les qualifications et sa vague des demi-finales, avant d'atteindre le tour décisif et d'en faire de même dans une finale enlevante.

Lors de la course ultime, Wilkie, qui prenait le départ avec 16 secondes de retard sur l'Américaine Sydney Peterson, a fait preuve de tout son talent en effectuant une remontée de haut calibre pour boucler l'épreuve en 4 min 5 sec 1/10.

Chargement de l’image

La Canadienne Natalie Wilkie est couronnée championne en paraski de fond pour la deuxième fois en trois jours aux Jeux de Pékin.

Photo : Reuters / ISSEI KATO

Au coude à coude avec la Norvégienne Vilde Nilsen au dernier virage, la Britanno-Colombienne a puisé dans son réservoir pour accélérer dans la dernière ligne droite et coiffer son adversaire au fil d'arrivée.

Skiant avec un seul bâton, la Canadienne a triomphé avec trois secondes d'avance sur Vilde Nilsen. Sydney Peterson a quant à elle pris le 3e rang, cinq secondes derrière Wilkie.

Après la course, Wilkie a avoué avoir ressenti de la nervosité avant le coup d'envoi, sachant qu'un bon résultat était possible.

« Je suis encore plutôt verte sur le circuit, alors de remporter une deuxième médaille d'or est très spécial. Tout peut arriver dans l'épreuve de sprint, j'accusais beaucoup de retard au départ, mais j'ai su être la skieuse la plus rapide. »

— Une citation de  Natalie Wilkie, parafondeuse de l'équipe canadienne

Il s’agit d’une cinquième médaille aux Jeux d'hiver pour l’athlète de 21 ans, qui a perdu quatre doigts à sa main gauche, en 2016, lors d'un accident dans un atelier de son école.

En position assise, la Canadienne Christina Picton, âgée de seulement 18 ans, a fait bonne figure en atteignant la finale, où elle a terminé au 6e échelon.

Un résultat qui satisfait pleinement la jeune recrue aux Jeux paralympiques, euphorique quelques minutes après sa course puisqu'elle venait de retrancher sept secondes à son chrono obtenu en demi-finales.

Chargement de l’image

Christina Picton

Photo : Getty Images / Lintao Zhang

« C'était incroyable! Je suis vraiment fière de ce que j'ai accompli aujourd'hui. J'ai apprécié chaque seconde de mon expérience paralympique. »

— Une citation de  Christina Picton, parafondeuse de l'équipe canadienne

Sa compatriote Lyne-Marie Bilodeau a pour sa part connu un sort bien différent.

La journée de compétition de la Sherbrookoise s'est arrêtée rapidement, en qualifications, après qu'elle eut terminé au 18e et dernier rang. Son temps de 3:46,30 a été insuffisant pour qu'elle avance en demi-finales. Elle avait été victime d'un incident pendant la période d'échauffement.

Mon échauffement a moins bien été et ça m'a déstabilisée, a-t-elle expliqué. À la descente, j'ai passé au travers de la clôture. C'est sûr que, pendant ma course, je voulais juste pas tomber.

Lyne-Marie Bilodeau en entrevue après l'épreuve du sprint

« Je le compte comme une course d’entraînement » - Lyne-Marie Bilodeau

Photo : Radio-Canada

L'épreuve a été remportée par la Chinoise Yang Hongqiong, devant l'Américaine Oksana Masters, qui a obtenu sa quatrième médaille des Jeux de Pékin, soit deux en paraski de fond et deux autres en parabiathlon. La Chinoise Li Panpan a complété le trio de tête.

À ne pas manquer