•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles - Jeux paralympiques

Brian McKeever et Natalie Wilkie triomphent à tour de rôle en paraski de fond

Il enlace son guide et lève un bras en l'air pour célébrer sa victoire.

Brian McKeever (à gauche) a remporté son 14e titre paralympique.

Photo : Reuters / ISSEI KATO

Radio-Canada

Brian McKeever demeure indétrônable au 20 km pour athlètes avec déficience visuelle. Pour les quatrièmes Jeux paralympiques de suite, le fondeur canadien s'est couvert d'or sur cette distance.

Avec son guide, Russell Kennedy, McKeever a parcouru la distance en 55 min 36 s 7/10, lundi, pour gagner l'épreuve en style classique et remporter sa 18e médaille paralympique, à Pékin.

Mes skis étaient rapides aujourd’hui, a souligné McKeever. Nous gagnions du temps partout sur le parcours. C’est grâce au travail de l’équipe.

Cette éclatante victoire est la 14e de McKeever aux Jeux paralympiques. Il y aura cependant un nouveau gagnant dans cette épreuve dans quatre ans puisque McKeever a déjà annoncé que ces Jeux seront ses derniers.

Le vétéran parafondeur a tenu à rendre un hommage bien senti à son guide, qui l'a appuyé de main de maître dans sa dernière course sur une longue distance.

Russell a tellement bien skié aujourd’hui, a dit McKeever. On a parlé un peu de stratégie et de la bonne vitesse, et il l’a trouvée presque tout de suite après le départ. C’était exactement ce que je voulais faire.

Brian McKeever et son guide Russell Kennedy en entrevue après leur victoire sur 20 km en paraski de fond

« On a trouvé la bonne mentalité » - Brian McKeever, sur sa victoire en paraski de fond

Photo : Radio-Canada

L'Américain Jake Adicoff et son guide, Sam Wood (58:54,4), ont décroché l'argent, tandis que le Suédois Zebastian Modin et son guide, Emil Joensson Haag (1:00:05,4), ont hérité du bronze.

Brian McKeever et son guide Russell Kennedy en entrevue après leur victoire sur 20 km en paraski de fond

« On a trouvé la bonne mentalité » - Brian McKeever, sur sa victoire en paraski de fond

Photo : Radio-Canada

Wilkie et Hudak sur le podium

Dans l'épreuve féminine du 15 km en position debout, les Canadiennes Natalie Wilkie et Brittany Hudak sont toutes deux montées sur le podium, avec l'or et le bronze respectivement.

Wilkie, de Salmon Arm, en Colombie-Britannique, s'est imposée avec un temps de 48:04,8. À 21 ans seulement, elle remporte déjà sa quatrième médaille paralympique.

Hudak, de Prince Albert, en Saskatchewan, a enregistré un temps de 49:27,8 pour s'offrir le 3e rang. Elle participe à ses troisièmes Jeux.

Leur compatriote Emily Young, de North Vancouver, a pris la 5e place en 52:06,7.

L'argent est allé à l'Américaine de 20 ans Sydney Peterson, qui a conclu l'épreuve en 49:00,2.

Elle longe une rangée d'arbres sur la piste paralympique.

Natalie Wilkie en or et Brittany Hudak en bronze en paraski de fond

Photo : Reuters / ISSEI KATO

Arendz au pied du podium

Dans l'épreuve du 20 km en position debout, le fondeur canadien Mark Arendz a bien failli s'emparer de sa 10e médaille paralympique, mais il a finalement terminé au pied du podium.

Arendz a franchi la distance en 54:43,9. Il visait une deuxième médaille en deux épreuves à Pékin, lui qui a remporté le bronze au sprint sur 6 km en parabiathlon.

Natalie Wilkie et Brittany Hudak sur le podium

Natalie Wilkie et Brittany Hudak montent sur le podium du 15 km

Photo : Getty Images / Lintao Zhang

Je crois que je pouvais en faire plus aujourd’hui, a soutenu Arendz. J’ai eu un départ un peu difficile et je devais me rattraper, mais les meneurs creusaient des écarts que je ne pouvais pas combler.

L'athlète de l'Île-du-Prince-Édouard compte à son palmarès trois médailles paralympiques en paraski de fond et six en parabiathlon.

Le Japonais Taiki Kawayoke (52:52,8) a gagné l'or. Les Chinois Cai Jiayun (54:27,7) et Qiu Mingyang (54:29,7) l'ont accompagné sur le podium.

À ne pas manquer