•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles - Jeux paralympiques

Une première défaite pour le Canada au curling en fauteuil roulant

Beijing 2022 Winter Paralympic Games - Wheelchair Curling - United States v Canada - National Aquatics Center, Beijing, China - March 7, 2022. Dennis Thiessen of Canada in action. REUTERS/Soe Zeya Tun

Ina Forrest en action aux Jeux paralympiques de Pékin

Photo : Reuters / SOE ZEYA TUN

Radio-Canada

Après avoir aisément battu les États-Unis 7-4 au curling en fauteuil roulant, le Canada a enregistré son premier revers de la compétition paralympique face à la Suède par la marque de 6-3, lundi à Pékin.

Le Canada avait jusqu'ici une fiche parfaite, après quatre victoires consécutives.

Dans leur premier de deux matchs de la journée, face aux États-Unis, les curleurs Mark Ideson, Ina Forrest, Dennis Thiessen et Jon Thurston se sont rapidement imposés, inscrivant deux points dès le premier bout.

Menant 2-1 en quatrième manche, les représentants de l'unifolié ont profité des largesses des Américains pour ajouter trois points et accentuer leur avance. Fidèle à son habitude, Mark Ideson a réussi un placement pour porter la marque à 5-1.

Avec le marteau au cinquième bout, les États-Unis avaient une occasion en or de réduire l'écart, mais Matthew Thums a raté un placement sur la dernière pierre. Le quatuor canadien en a profité pour ajouter deux points supplémentaires.

En septième manche, les Américains ont tenté de renverser la vapeur en effectuant une substitution. Pamela Wilson est venue en renfort, tandis que Dave Samsa a dû céder sa place. En possession du marteau, l'Ontarien Mark Ideson a raté la double sortie, ce qui a ainsi permis aux États-Unis de voler deux points.

Les Américains ont finalement abdiqué lors de la manche ultime, offrant la victoire au Canada.

Plus tard dans la journée, le quatuor canadien affrontait la Suède, 2e au classement général du tournoi, derrière le Canada.

Chargement de l’image

La curleuse canadienne Ina Forrest.

Photo : Reuters / SOE ZEYA TUN

La rencontre s'est mal amorcée pour l'unifolié, alors que Jon Thurston a raté sa sortie, permettant à la Suède de voler un point au Canada lors de la première manche.

Au deuxième bout, les Canadiens ont inscrit un point afin de créer l’égalité, mais la Suède a réalisé un placement de deux points au troisième bout pour prendre une avance qu'elle n'a plus jamais perdue.

Les Suédois sont même parvenus à voler deux points au Canada en quatrième manche, portant le score à 5-1.

Au cinquième bout, les Canadiens ont réduit l’écart, mais sans parvenir à marquer plus d’un seul point. Dans la manche suivante, une belle sortie sur la dernière pierre a permis aux Suédois de limiter une nouvelle fois le Canada à un seul point.

La Suède a retrouvé son avance de trois points en marquant lors de la septième manche, et le Canada n'est pas parvenu à remonter au score lors du huitième et dernier bout.

C'est donc une première défaite depuis le début du tournoi pour les Canadiens, qui demeurent tout de même en tête du classement.

Les curleurs Mark Ideson, Ina Forrest, Dennis Thiessen et Jon Thurston retrouveront la glace mardi, avec deux matchs au programme: d'abord contre la Corée du Sud, puis contre la Slovaquie.

Victoire historique de l'Estonie, la Chine reprend du mordant

À sa première participation au tournoi paralympique de curling en fauteuil roulant, l'Estonie a enregistré sa toute première victoire, lundi, par la marque de 6-5 face à la Lettonie, dans un duel au bout du suspense.

À la fin du huitième bout, alors que la marque était de 5-5, l'Estonien Lauri Murasov a réalisé un placement important, donnant la victoire aux siens. Un sentiment extraordinaire et un vaste mélange d'émotions, a déclaré la capitaine estonienne, Katlin Riidebach.

Chargement de l’image

Le curleur en fauteuil roulant estonien Lauri Murasov.

Photo : Reuters / SOE ZEYA TUN

Plus tard en journée, l'Estonie a continué sur sa lancée en signant une deuxième victoire consécutive, battant la Norvège par un score de 8-3, une victoire obtenue grâce à de nombreuses erreurs de l'équipe norvégienne.

Le curleur norvégien Jostein Stordahl a raté des lancers aux troisième, quatrième, cinquième et sixième bouts, donnant à chaque occasion des points aux Estoniens, qui n'ont jamais été inquiétés.

Le prochain match de l'Estonie l'opposera à la Grande-Bretagne, qui a signé une impressionnante victoire de 15-1 contre la Suisse, plus tôt aujourd'hui.

La Grande-Bretagne a entamé le match en force en inscrivant quatre points dès le premier bout, avant de faire encore mieux au troisième bout, avec cinq points.

De son côté, la Lettonie affrontait la Suède dans son deuxième match de la journée, venant à bout du pays scandinave par la marque de 9-7. Au huitième bout, et sous pression, la capitaine lettonne Polina Rozkova a réussi avec brio une sortie importante pour de donner la victoire à son quatuor.

Chargement de l’image

La Lettone Polina Rozkova a connu un fort match face à la Suède.

Photo : Reuters / SOE ZEYA TUN

Dans un duel tout asiatique, la Chine et la Corée du Sud se sont livré un duel serré, mais ultimement à l'avantage des Chinois, qui l'ont emporté 9-4.

Au sixième bout, alors que les deux équipes étaient à égalité 4-4, la Corée du Sud a commis quelques erreurs, victime de lancers trop lourds. La Chine en a profité pour inscrire cinq points et ne plus jamais regarder derrière.

Après leur duel face à la Corée du Sud, les Chinois sont ensuite venus à bout de la Suisse par le pointage de 7-4.

La Chine, championne en titre de la compétition, a ainsi obtenu ses deuxième et troisième victoires du tournoi.

Dans les autres rencontres de la journée, les États-Unis ont surpris la Norvège 6-5, donnant une fiche identique aux deux équipes de trois victoires et deux défaites en cinq matchs jusqu'ici. De leur côté, les Slovaques ont eu raison de la Grande-Bretagne par la marque de 7-3. Les deux équipes ont maintenant une fiche de deux victoires et deux revers en quatre matchs.

À ne pas manquer