•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles - Jeux paralympiques

Les Jeux paralympiques de Pékin sont officiellement lancés

Le stade national de Pékin lors des célébrations de la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques en 2022

Les 13e Jeux paralympiques d'hiver sont officiellement lancés.

Photo : getty images for international p / Wang He

Radio-Canada

Après les tensions politiques, place au sport. Les Jeux paralympiques d'hiver ont finalement débuté, vendredi à Pékin, avec la cérémonie d'ouverture durant laquelle un appel à la paix a été lancé.

Menaces de boycottage, tensions entre athlètes, revirement du Comité international paralympique (CIP) qui a finalement exclu les sportifs russes et bélarusses : les Jeux d'hiver de Pékin s'ouvrent après avoir éteint de justesse une énorme polémique.

L'invasion russe de l'Ukraine, menée avec la coopération du Bélarus, a finalement entraîné l'exclusion complète des athlètes russes et bélarusses des compétitions.

Le CIP avait initialement autorisé les sportifs à concourir, avant de se raviser le lendemain.

La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence du président chinois Xi Jinping sans aucun représentant des deux pays. Un contraste avec celle des Jeux olympiques il y a tout juste un mois. Les Russes, nombreux et applaudis, avaient défilé devant leur président Vladimir Poutine, invité d'honneur.

La curleuse Ina Forrest et le hockeyeur Greg Westlake ont porté le drapeau pour le Canada.

La délégation de l'unifolié compte 48 athlètes qui participent à des compétitions de hockey, de curling, de ski alpin et nordique et de surf des neiges pendant 10 jours dans la capitale chinoise, qui est la première ville à accueillir à la fois des Jeux d'été et d'hiver.

La délégation canadienne paralympique entrent dans le stade lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Beijing 2022. Ina Forrest brandit le drapeau canadien.

Le Canada fait son entrée dans le stade de Pékin

Photo : Getty Images / Wang He

Après le défilé des nations, le président du CIP Andrew Parsons a pris la parole pour son discours d'ouverture. Il a procédé à un appel à la paix dans le monde, condamnant la violation de la trêve olympique.

La trêve olympique pour la paix pendant les Jeux olympiques et paralympiques est une résolution de l'ONU adoptée par consensus par 193 États membres lors de la 76e Assemblée générale de l'ONU. Elle doit être respectée et observée, non violée, a-t-il déclaré.

Il crie un mot derrière son podium, les poings levés.

Andrew Parsons a terminé son allocution en scandant le mot paix.

Photo : Reuters / PETER CZIBORRA

« Le 21e siècle est fait pour le dialogue et la diplomatie, non pour la guerre et la haine. »

— Une citation de  Andrew Parsons, président du Comité international paralympique

Le New York Times affirme d'ailleurs que la Chine avait demandé à la Russie de retarder son invasion jusqu'à la fin des JO, le 20 février. Des allégations fermement démenties par Pékin.

Le CIP avait d'abord annoncé mercredi que les sportifs russes et bélarusses pourraient participer aux Jeux, mais sous bannière neutre. Mais devant la pression de nombreux pays, dont le Canada, l'organisation est finalement revenue moins de 24 heures après sur sa position. Elle a annoncé l'exclusion des représentants de Moscou et de Minsk.

Un revirement justifié par le fait que des équipes et des athlètes menaçaient de se retirer.

La situation dans le village des athlètes se détériore et garantir leur sécurité est devenu impossible, avait expliqué Andrew Parsons, le président du CIP.

C'est crève-cœur pour une organisation internationale qui dit avoir toujours prôné l'inclusion et le rejet de toute influence politique dans le sport.

Si les comités paralympiques de nombreux pays ont approuvé cette nouvelle position, Moscou a dénoncé une situation monstrueuse et une honte, promettant de saisir la justice sportive.

Les Ukrainiens sont sur place

Après un difficile périple en autobus à travers l'Europe, la délégation ukrainienne est arrivée mercredi en avion à Pékin, où elle a reçu d'innombrables messages de solidarité.

C'est un miracle qu'on soit arrivés, a estimé Valeriy Sushkevych, le président du Comité paralympique ukrainien. Notre présence aux Paralympiques n'est pas anodine. C'est un symbole que l'Ukraine a été, est et restera un pays.

Devant une mascotte, l'homme en fauteuil roulant lève le poing.

L’entrée des athlètes paralympiques ukrainiens à Pékin

Photo : Reuters / PETER CZIBORRA

M. Sushkevych a levé le poing lors de l'entrée en scène de sa délégation. Elle est composée de 20 athlètes.

Il est debout, entouré de dignitaires chinois qui sont restés assis, dont le président.

Le président du Comité international paralympique Andrew Parsons s'est levé pour applaudir la délégation ukrainienne.

Photo : Reuters / ALY SONG

Au total, l'événement réunit 564 sportifs d'une quarantaine de pays, qui s'affronteront dès samedi dans 6 sports (parabiathlon, curling en fauteuil roulant, parahockey, paraski alpin, paraski de fond et parasurf des neiges).

Il s'agit de la 13e édition des Jeux paralympiques. La Chine n'a remporté qu'une seule médaille dans son histoire aux Jeux paralympiques d'hiver, en curling en fauteuil roulant, il y a quatre ans.

Le Canada a gagné huit d'or, 4 d'argent et 16 de bronze à Pyeongchang.

Sous les encouragements d'autres sportifs, un joueur de curling en fauteuil roulant chinois projette une pierre.

Tous les sports ont été à l'honneur lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Pékin.

Photo : Reuters / PETER CZIBORRA

Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne

À ne pas manquer