•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles - Jeux paralympiques

Deux médailles d’or canadiennes pour conclure les mondiaux de parasurf

Les deux athlètes de parasurf posent avec leur médaille d'or et une planche à neige.

La Saskatchewanaise Lisa Dejong (à gauche) et la Québécoise Sandrine Hamel (à droite)

Photo : Twitter/Comité paralympique canadien

Radio-Canada

Les Canadiennes Sandrine Hamel et Lisa Dejong ont décroché la médaille d’or à l’épreuve par équipe de snowboard cross aux Championnats du monde de parasurf des neiges à Lillehammer, en Norvège, samedi. Leurs compatriotes Tyler Turner et Alex Massie ont fait de même du côté masculin.

Hamel et Dejong ont conclu l’épreuve en 1 min 8 s 9/100. Elles ont devancé les Néerlandaises (+3,39 secondes) et les Suisses (+7,16 secondes) au fil d’arrivée.

Je suis tellement contente, a lancé Hamel en entrevue à Sportcom. Avec Lisa, on a l’habitude de s’affronter en compétition, mais c’est spécial de travailler ensemble sur la même équipe. Il y a quelque chose d’unique dans le fait de pouvoir gagner avec une coéquipière.

Les choses étaient déjà spéciales avec notre victoire, mais ç’a été encore plus beau quand nos coéquipiers masculins ont gagné. Ç’a été une très bonne journée pour les Canadiens, a ajouté Hamel.

Turner et Massie se sont imposés en 1:00,86 devant les Japonais (+ 0,96 seconde) et les Britanniques (1,42 seconde).

Hamel a terminé la compétition avec deux médailles. La Québécoise de 24 ans a également obtenu le bronze du slalom en parallèle.

Je suis satisfaite de mes mondiaux. Je suis contente qu’on ait pu finir l’événement en beauté avec l’épreuve par équipe, a-t-elle conclu.

Turgeon un peu déçue

Aux Championnats du monde de paraski alpin, qui sont également disputés à Lillehammer, la Québécoise Frédérique Turgeon s’est classée 5e au slalom avec un chrono de 1:41,68.

Ça ne s’est pas mal passé, mais ce n’était pas à la hauteur de mes attentes. J’ai commis plusieurs erreurs et j’ai dû me battre avec le parcours tout au long de la journée. J’ai réussi à rester sur mes skis et c’est ce qui compte. C’est un peu décevant, je sais que je peux faire mieux, a-t-elle expliqué.

La Suédoise Ebba Aarsjoe l’a emporté devant la représentante du Comité paralympique russe Varvara Voronchikhina. L’Ontarienne Michaela Gosselin est montée sur la troisième marche du podium.

L’équipe canadienne a conclu la compétition à Lillehammer avec sept médailles.

À ne pas manquer