•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles - Jeux paralympiques

Toutes les courses mènent à Brent Lakatos

Chargement de l’image

Brent Lakatos

Photo : Athlétisme Canada

Radio-Canada

L’âge n'est qu'un chiffre pour le para-athlète Brent Lakatos, double médaillé à Tokyo. Le Canadien de 41 ans est inscrit à pas moins de six courses, du 100 m T53 au marathon T54, une première dans son cas. Retour sur ses performances à mi-chemin de son aventure paralympique.

Le coureur en fauteuil roulant québécois a connu un départ canon au stade national de Tokyo et a remporté l’argent à chacune de ses deux premières épreuves. Il a grimpé sur le podium paralympique au terme du 5000 m T54 et du 400 m T53.

Brent Lakatos

Brent Lakatos s'offre une médaille d'argent au 5000 m

Photo : Radio-Canada

Considéré l’un des meilleurs sprinteurs aux quatre coins du globe depuis belle lurette, le Canadien croit désormais pouvoir dompter toutes les distances.

J’ai fait des modifications à mon équipement, particulièrement mes gants, après Rio, et cela m’a grandement aidé à améliorer mon endurance, lance-t-il. Ça me permet maintenant de concourir sur de plus grandes distances.

Le réservoir du favori est-il vide?

Sa première déception des Jeux est survenue lundi lorsqu'il a enregistré le 15e temps des qualifications au 1500 m T53/T54, insuffisant pour atteindre la finale qui avait lieu le lendemain.

Cette défaite amère est venue avec une mince consolation : Lakatos a enfin eu droit à une journée de repos, mardi, un luxe qu'il n'aurait pu avoir avant vendredi s’il avait accédé à l'étape ultime.

D'ailleurs, entre le 27 août dernier et le 2 septembre prochain, il s'agit de sa seule pause.

Le para-athlète Brent Lakatos en plein effort dans sa chaise lors des Paralympiques de Tokyo.

Il fait figure de favori au podium en vue de ses trois dernières compétitions au programme nippon.

N'empêche, en raison de son horaire chargé, lui reste-t-il encore de l’énergie en banque? Il est le premier à en douter.

Je n’avais pas mon explosivité habituelle pour le sprint final… C’est peut-être en raison des courses d’hier ou de la chaleur de Tokyo, mais je n’avais plus d’énergie aujourd’hui, a-t-il dit lundi, après sa qualification ratée au 1500 m T53/T54.

« Je ne participerais pas à toutes ces courses si je ne pensais pas gagner. C’est une grande dépense énergétique de concourir à toutes ces épreuves. »

— Une citation de  Brent Lakatos, après le 400 m
Chargement de l’image

Brent Lakatos compte neuf médailles paralympiques à son éclatant palmarès.

Photo : Getty Images / SIMON BRUTY FOR OIS

Il sera d’abord en action mardi à 22 h (HAE) pour le 100 m. Lakatos a gagné l’or à Rio sur cette distance. Plus récemment, en 2019, aux Championnats du monde de Dubaï, il avait également terminé sur la plus haute marche du podium.

Lakatos s'alignera ensuite au 800 m, épreuve à laquelle il domine par les temps qui courent.

En mai dernier, Lakatos avait remporté le Grand Prix de Nottwil avec pratiquement huit secondes d’avance sur son plus proche poursuivant. En juin 2019, il avait fracassé la marque mondiale, qui est maintenant près de cinq secondes plus rapide que le record paralympique.

Au dernier jour des compétitions à Tokyo, le para-athlète d'exception prendra part au marathon, une première aux Paralympiques. Lakatos avait été sacré vainqueur du marathon de Londres en octobre 2020 pour ajouter à sa renommée dorée.

À ne pas manquer