•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles - Jeux paralympiques

Les Canadiennes éliminées en quarts de finale en basketball en fauteuil roulant

La joueuse du Canada a le ballon au-dessus de sa tête et une joueuse américaine tente de la bloquer.

La Canadienne Rosalie Lalonde tente de marquer un panier dans le quart de finale contre les Américaines.

Photo : Getty Images / Naomi Baker

Radio-Canada

Le parcours du Canada en basketball en fauteuil roulant féminin s’arrête en quarts de finale. La sélection unifoliée a été vaincue par celle des États-Unis 63-48 mardi.

Les 11 points d'Arinn Young ont été insuffisants. Les Américaines ont marqué à volonté à partir du deuxième quart. Quatre de leurs joueuses ont récolté 10 points ou plus, dont Natalie Schneider et Rose Hollermann, à qui il ne manquait qu'un seul rebond pour enregistrer un double-double.

Pour leur entraîneuse Lawrence Johnson, cette victoire ne pourrait être plus réjouissante puisque les Canadiennes et les Américaines sont des rivales de longue date.

« Nous détestons perdre contre le Canada. Nous détestons tellement ça. »

— Une citation de  Lawrence Johnson, entraîneuse des États-Unis

Les Américaines affronteront les Chinoises en demi-finales, jeudi. Elles ont remporté trois des quatre dernières médailles d'or paralympiques en basketball en fauteuil roulant.

Pour sa part, le Canada est tenu à l'écart du podium pour les quatrièmes Jeux de suite.

L'entraîneur de l'équipe de basketball en fauteuil roulant Marc-Antoine Ducharme portant un masque et répondant aux questions d'entrevue.

« Les États-Unis ont mieux joué que nous aujourd’hui » - Marc Antoine Ducharme

Photo : Radio-Canada

Le mur défensif tombe rapidement

Le brio des deux défenses a été le fait saillant du premier quart. Seulement 22 points ont été marqués. Les États-Unis ont installé un mur près de leur panier, tandis que le Canada a tenu ses adversaires à l'extérieur de la bouteille.

Face à une formation qui a connu des difficultés avec les lancers de longue distance, le système établi par l'entraîneur Marc Antoine Ducharme semblait parfait.

Le bloc défensif canadien s'est cependant effrité au second engagement. Une mauvaise communication en est la cause, selon Arinn Young. Nous étions nerveuses. Toutes les joueuses étaient plutôt silencieuses et l'on n'arrivait pas à les faire parler davantage.

L'excellent mouvement de ballon des Américaines et leurs nombreux écrans leur ont donc permis de se créer de l'espace. Les championnes paralympiques en titre ont alors démarré les compteurs. Elles ont inscrit 21 points, 8 de plus que les Canadiennes, qui semblaient toujours dérangées en attaque.

Le Canada a finalement retrouvé ses repères en territoire adverse au quatrième quart, mais n’a pas réussi à se restructurer dans sa zone. La poussée de 16 points a été aisément enterrée par les États-Unis, qui en ont amassé deux de plus pour confirmer la victoire.

La joueuse de basketball en fauteuil roulant Cindy Ouellet portant un masque et répondant aux questions d'entrevue.

« On n’a jamais abandonné! » - Cindy Ouellet

Photo : Radio-Canada

La Canadienne Cindy Ouellet est consciente que sa formation n'a pas joué son meilleur match. Elle est tout de même fière de ses efforts et de ceux de ses coéquipières après une année aussi difficile.

L'entraîneur Marc Antoine Ducharme réitère les propos d'Ouellet. Toutes nos joueuses ont donné leur 100 %. Je sais qu'elles voulaient cette victoire-là, a-t-il confié.

Les Américaines, qui ont pris l'avantage dès le départ, étaient simplement trop fortes, selon lui.

La Chine et les Pays-Bas en demi-finales

Les Chinoises ont défait les Britanniques 47-33 dans une autre rencontre des quarts de finale.

L’équipe chinoise, qui avait terminé en tête du groupe B au tour préliminaire, a largement dominé la première demie avec 27 points contre seulement 14 pour ses adversaires.

Les basketteuses britanniques ont bien tenté de se rattraper en seconde moitié de match, mais l'écart établi en début de rencontre était trop difficile à combler.

Les Néerlandaises ont quant à elles écrasé les Japonaises 82-24 pour obtenir l'un des billets pour le carré d'as.

Elles ont eu un avantage marqué sur le pays hôte dès le premier quart. Le pointage affichait déjà 28-6 en leur faveur. Le Japon n’a jamais été en mesure de rétrécir le gouffre qui le séparait des Pays-Bas.

Les Néerlandaises ont rendez-vous avec les Allemandes, jeudi, tombeuses des Espagnoles 57-33 en quarts de finale.

À ne pas manquer