•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles - Jeux paralympiques

L’escrimeur saskatchewanais Ryan Rousell se qualifie pour les Jeux de Tokyo

Quatre escrimeurs paralympiques posent devant la caméra. (archives)

Ryan Rousell a commencé à pratiquer l'escrime à 7 ans. (archives)

Photo : Doug Brecht

Radio-Canada

Le résident de Saskatoon Ryan Rousell représentera le Canada aux Jeux paralympiques de Tokyo en escrime.

Je me suis rendu compte que j'avais une chance de me rendre aux Jeux paralympiques. Ces escrimeurs que j’estimais supérieurs à moi étaient en fait des gens comme moi, qui tentaient de se rendre au bout de leurs ambitions par un travail acharné, a-t-il déclaré.

Au cours des prochains jours, il consacrera ses énergies à se concentrer sur sa rapidité et sur sa dextérité.

Ce sera sans doute la même chose, mais il y aura quelques changements apportés à la préparation. Ça sera moins un entraînement musculaire, mais ce sera de miser sur la rapidité et la répétition pour que mon corps soit prêt lorsque les Jeux paralympiques commenceront, a-t-il ajouté.

Le Saskatchewanais a commencé à pratiquer ce sport, à Asquith, quand il avait 7 ans. Il décrit son sport comme libérateur parce que personne n’a jamais eu l’intention de le limiter.

Une discipline plus technique

Né avec une paralysie cérébrale qui a affecté la motricité du côté droit de son corps, Ryan Rousell s’est entraîné pendant des années avec des coéquipiers sans handicap.

Il y a cinq ans, il a découvert l’escrime en fauteuil roulant.

Selon le Comité paralympique canadien, sa coéquipière de l’équipe nationale en fauteuil roulant, Sylvie Morel, l’a convaincu de l’essayer. En 2018, il a gagné sa première médaille d’or au sabre, sa spécialité, lors de la Coupe du monde à Montréal.

Son entraîneur, Doug Brecht, a affirmé que l’escrimeur de Saskatoon a dû s’adapter à de nouvelles techniques lorsqu’il a commencé en fauteuil roulant.

Il a raconté que l’escrimeur paralympique doit posséder des habiletés techniques hors du commun.

Ryan Roussell et ses coéquipiers arriveront au Japon le 18 août. Les Jeux paralympiques de Tokyo commencent le 24.

Avec les informations de Frédéric Harding

À ne pas manquer